¤Neko Kainushi¤

Neko: Chat. Kainushi: Maître.
 
AccueilPortailCalendrierFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Voyage, bruit de vagues et séduction ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Mer 29 Aoû 2007, 14:58

Les réactions de la belle, ses petits tremblements, la façon qu'elle avait de ronronner et de miauler était divin. Son petit rire, sa façon de croiser les bras pour rehausser encore sa poitrine sous la main de la maîtresse était des plus flatteur. Mais Saphira ne c'était pas attendu à ce que sa compagne soit aussi sensible, mais elle avait eu le réflexe de relâcher la laisse en la sentant tomber à genoux. Le cri de la Neko attira l'attention de la clientèle, le silence se faisant à l'intérieur de la boutique un instant, un vendeur se précipitant vers la cabine où étaient enfermées les deux femmes.

« Mademoiselle ? Tout va bien ? », demanda l'homme affolé.

« Oui, oui, ne vous en faite pas, ma neko s'est prise les pieds en se rhabillant et est tout simplement tombée au sol, excusez nous pour le dérangement », répondit la jolie russe d'une voix sûre d'elle.

« Je vous laisse alors, si vous avez besoin de quoi que ce soit, appelez moi », ajouta-t-il avant de s'incliner et de partir.

La dominante regardait Ruby avec inquiétude, la neko à genoux sur ses pieds, appuyé sur son ventre nu ne bougeait plus, peut être lui avait elle fait mal se demanda-t-elle. Doucement elle déposa ses mains sur les cheveux, les caressant doucement, allant la gratouiller derrière les oreilles. Elle sourit heureuse et soulagée en voyant le visage de sa compagne souriant de sa compagne se tourner vers elle. Elle gloussa alors que la belle se relevait en frottant son corps sur le sien et surtout ne se trompa pas quand à la signification du regard qui lui était porté.

Le désir était maintenant éveillée chez sa compagne, étrangement cela avait été plus rapide que chez les autres félines, mais elle devait admettre qu'elle l'avait aussi stimulé de façon plus poussée rapidement. Elle continuait de sourire en voyant les lèvres s'approcher puis reculer, écoutant à la place du baiser désiré les paroles de sa compagne. Les mains de Saphira qui étaient restées posées sur les hanches de Ruby lors de son ascension vinrent alors se poser sur sa nuque. La maîtresse ne répondit pas à la neko, elle attira d'une manière possessive les lèvres de sa compagne à elle. Le baiser perdit légèrement en douceur car la dominante exprimait sa fougue et son désir pour sa dominer en dévorant les lèvres délicates.


« Tu voulais un baiser, je l'ai vu dans tes yeux, qui a dis que tu ne pouvais pas l'avoir ? », demanda-t-elle, « Qui a dis que tu ne devais pas venir le prendre ? », continua-t-elle non pas comme un reproche mais comme une demande coquine, « N'ai je pas dis que tu étais libre d'agir ? D'oser ? De prendre des initiatives ? », conclu-t-elle.

Elle ramassa le tube qu'elle avait utilisé avant et à la place pris un anneau, elle plaça l'anneau à demi dans le nombril, et après un sensation de fraîcheur similaire à ce qu'avait déjà connu la féline plus tôt, le claquement se fit entendre et la chaleur revint. Quand Saphira retira l'anneau elle plaça le bijou en argent que sa compagne avait choisi et recula d'un pas pour observer le résultat. La décoration était posée au dessus du nombril, couvrant celui-ci à moitié, l'argent semblait mettre en valeur la peau laiteuse au milieu du découpage de soie faite dans le vêtement.


« Cela te va à ravir ma belle, je crois que nous en avons fini ici », dit elle en caressant la joue de la féline, « Je sais que tu veux déjà rentrer mais tu devras attendre un peu, cela ne fera qu'accroître le bonheur du moment futur. », elle tira le rideau et retourna rapporter les outils en tenant sa belle en laisse derrière elle, « Pour le moment nous allons nous promener », ajouta-t-elle après avoir remercier le vendeur, tirant Ruby vers l'avant pour la prendre par la taille, caressant sa hanche dénudée, « Allons ne reste pas derrière moi », dit elle coquine sachant la stimulation qu'elle venait de lui faire subir.

En sortant le trajet jusqu'à la moto ne fut que caresse et douceur, de temps en temps la laisse était malicieuse tirée un peu vers le haut. La main de Saphira sur la hanche prenant à malin plaisir à caresser la peau le long du vêtement de soie. Elle grimpa la première sur l'engin puis fit monter Ruby, elle ré-enclencha les casques et montra la laisse qu'elle avait en main avant de venir l'attacher presque tendu à un anneau devant elle. Elle fit un clin d'oeil à sa compagne, se retourna et démarra.

Le démarrage rapide entraîna un coup de klaxon de la voiture à qui elle coupa la route, mais surtout tira légèrement la neko vers l'arrière, tendant la laisse maintenant. Les vibrations reprirent, certes Ruby n'était plus à même la peau sur le siège, mais elle découvrit que la soie était un tissu bien fine et que la laisse vibrait aussi, prolongeant ce phénomène à sa chaînette et à son clitoris. Saphira s'engagea sur le périphérique et profita de l'autoroute faisant le tour de la ville pour accélérer et augmenter le tremblement de sa moto, toujours un sourire ravi aux lèvres.

Puis un ralentissement, enfin la direction de la route normale, un chemin s'éloignant de la ville, menant les deux jeunes femmes vers l'océan dont le bruit des vagues ne tarda pas à se faire entendre. Le trajet était court, trente petites minutes pour rejoindre l'embarcadère, mais la russe se doutait qu'il avait du paraître bien plus long à la féline derrière elle. En baissant les yeux sur le guidon elle aperçut l'heure, juste à temps souria-t-elle en s'engageant sur le bois, guidant son véhicule jusqu'à un yacht qui se mit en peu après qu'elles soient montées à bord. Un homme d'un trentaine d'années en costume noir et chemise blanche s'approcha un plateau à la main.


« Ma maîtresse se réjouira de votre venu mademoiselle Elmenster, puis je vous offrir un verre de champagne. », demanda-t-il avec politesse.

« Je serai ravi de revoir Margareth », dit Saphira en repliant son casque et celui de Ruby, « Ramenez deux verres s'il vous plait », dit elle en détachant la laisse et en descendant de la moto, « Nous sommes à la soirée d'une amie, nous passerons la nuit ici, peut être dans une cabine », dit elle en venant mordiller l'oreille de la soumise, « Mais pour le moment allons saluer notre hôte ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Mer 29 Aoû 2007, 18:18

Ruby était presque contrariée a voire le vendeur arriver. Elle n'avait rien à reprocher à sa maîtresse, au contraire, elle était même pressée de sortir avec elle, et de réapprendre à marcher avec l'anneau qui existerait son clitoris au rythme des envies de sa maîtresse. Elle lui adressa un grand sourire de reconnaissance quand elle sut renvoyer le vendeur avec politesse, sans que celui ci n'insiste quoi que ce soit. Elle sentait parfaitement toute l'envie de la femme russe dans le baiser, mais ne s'en vexa pas, au lieu de s'opposer à de tels gestes, la neko savait très bien qu'il était grandement préférable de se laisser faire. Et après ce baiser Ruby voulu répondre à sa maîtresse, mais mit un certain temps. Elle ne se sentait pas grondée, mais elle se rendit compte que Saphira venait de casser toutes les idées qu'elle avait reçues quand à une relation dominante-dominée. Pour Ruby, la soumise devait se contenter d'obéir aux ordres, qu'ils soient doux ou durs. Mais il y avait un seul ordre qu'on ne lui avait jamais appris à obéir, la liberté. Elle croyait avoir compris l'initiative qui lui avait été donné dès les premières paroles après son achat, mais en fait non.

"Mon erreur n'a pas été de ne pas avoir agis, mais de ne pas vous avoir compris. Si ça peut faire rattraper ma faute..."

Puis à son tour elle donna un baiser à sa maîtresse, bref, pour ne pas retarder les intentions de la russe. Les mains appuyées sur les épaules de la femme blonde, le baiser avait été très simple, juste un contact entre leurs lèvres, mais il avait été très franc. Ruby que l'avait pas fait juste pour se rattraper et montrer bêtement qu'elle avait compris, mais parce que l'envie était toujours là. Tout de suite après elle se rassit, attendant avec joie l'autre utilisation du fameux tube. Dès que la fleure d'argent fut fixée, elle se montra d'autant plus enthousiaste à sortir se promener, bien qu'elle ne savait pour l'instant pas en quoi elle consisterait. Encore une fois elle manqua de trébucher quand Saphira tira sur la laisse, et soupira de bonheur quand elle la rattrapa par la taille, et par la petite excitation que lui avait procurer son bouton intime.

Une fois sur la moto, elle se dépêcha d'encadrer la taille de sa maîtresse de ses bras connaissant maintenant sa manière de conduire. Mais cette fois ci, les sensations reçues en furent bien plus intenses. Le reste de sécrétions sur le siège le rendait glissant, et si Ruby arrivait très bien à s'agripper à sa maîtresse, elle ne pouvait empêcher la chaînette de tirer sur son clitoris. La seule chose qu'elle pouvait faire était donc de coller sa tête contre le dos de la russe et de fermer les yeux et d'attendre. Evidement arriva un moment où le cri qu'elle lâcha, étouffé par le bruit du moteur, fut suivit d'une tache qui se forma sur la soie aux environs de son entrejambe. Ses yeux se rouvrirent quand diverses odeurs arrivèrent à ses narines... La plage... Une idée intéressante, qui plaisait à Ruby. Le sable, l'eau salée, et même les coquillages, un environnement nouveau mais qui lui tardait de découvrir.

"Bravo maîtresse..."

Prononça franchement la neko à Saphira, dès que la moto fut éteinte et qu'elle lui enleva son casque. Une parole encore une fois franche, pas pour faire plaisir à la maîtresse, mais pour lui faire savoir qu'elle appréciait ses cabrioles motorisées. Elle se colla d'elle même contre la hanche de sa maîtresse, attendant les caresses de sa main. Par une faible timidité en voyant le majordome arriver, la neko replia sa tête qui s'emboîta dans le cou de la femme blonde, qui reçu un baiser quand ses oreilles furent mordillées.

"Si vous choisissez vos amies comme vous le faites avec vos neko je ne peux être que ravie de la rencontrer... Qu'y a-t-il de prévu pour la suite?"

Demanda calmement Ruby, voulant simplement savoir ce qu'avait planifié l'imagination de Saphira, peut être que la réponse viendrait rapidement, et aussi pour entendre la voix de sa dominatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Jeu 30 Aoû 2007, 16:57

« Comment savoir ce que la suite nous prépare ? », dit Saphira en riant, « ce dont je suis sure c'est qu'il y aura un défi et que je suis certaine que tu me feras honneur si tu dois y participer », répondit elle en prenant Ruby par la hanche, la menant sur le pont.

Les deus femmes gravirent les marches menant au pont supérieur, là, l'ambiance était festives mais calme, de chaque coté du pont, à bâbord et à tribord, des tables couvertes de nappes en soie blanche proposaient tout un assortiment de petits fours et autres délices allant de l'entrée au dessert. Au centre un espace dégagé permettait aux invités d'aller et venir ou de danser au rythme des vagues et de la musique que l'orchestre jouait avec simplicité. Les dames portaient de belles robes aux couleurs chatoyant, virevoltant de ci de là dans les bras d'hommes en costume ne manquant pas d'élégance.

Quelques nekos étaient aussi présent, mâles et femelles, la plupart étaient parqués dans un coin discutant et mangeant assis sur le sol sans s'occuper du reste, d'autres étaient assis aux pieds de leurs maîtres ou de leurs maîtresses. Seule Ruby déambulait enlacer tendrement, menée à une table ou Saphira ramassa une pâtisserie qu'elle croqua avant de faire goûter la moitié restante à sa compagne, poussant le bout de ses doigts entre les lèvres de la féline pour l'inviter à les sucer un instant.

Puis elle l'entraîna sur la piste de danse, l'orchestre venait de commencer une chanson plus rythmé, une danse vive pour laquelle les robes des dames n'étaient pas prévu. La combinaison de Saphira elle s'avéra parfaite, et avant de débuter elle glissa à l'oreille de Ruby les consignes, se laissait simplement guider et ne pas oublier qu'elle était à moitié chatte. Alors elle commença à danser, faisant tourner, virevolter sa compagne, très vite la foule les entoura, formant un cercle où elles seules dansaient. Ruby fut guidait et enchaîna cabriole et autre acrobatie, passant sous ou par dessus sa maîtresse et bien souvent étant attirée tout contre elle pour un baiser pendant lesquelles ses fesses étaient cajolées.

Quand la musique s'arrêta sur la note finale alors que Saphira qui avait soulevé sa compagne, la tenant par le dessous des fesses, la laissait glisser à elle pour l'embrasser comme une récompense, les applaudissements se firent entendre des spectateurs. Puis une voix nasillarde vint se faire entendre, la voix de l'organisatrice qui au ton semblait certes amusée mais surtout vexée de ne plus être le centre de l'attention de ses convives.


« Je vois que tu ne changeras jamais Saphira, toujours en train de faire ton numéro, de chercher les regards », dit la demoiselle brune avec le visage froid et un air pincé.

« Margareth allons n'est ce pas une fête ? Si tu ne voulais pas que nous dansions pourquoi avoir engager des musiciens ? Qui sont somme toute très bon », dit elle en se tournant vers l'orchestre qui la salua d'un révérence de la tête.

« Puis je te présenter Ruby ? Ma nouvelle compagne, elle n'est avec moi que depuis le début de la journée donc soit indulgente quand à ses manières », dit Saphira joueuse en pinçant les fesses de Ruby.

« Oui pas mal je l'avoue mais pas très classe et pas très gracieuse d'après ce que j'ai vu, tu n'as pas le bon goût pour les nekos de toute façon », fut la réponse moqueuse de Margareth.

« Et bien pourquoi ne pas nous distraire, je te propose un défi pour savoir laquelle de nos deux nekos est la plus gracieuse », proposa Saphira.

« Qu'ai je à y gagner ? », demanda Margareth intriguée.

« Mon humiliation ce que tu espères chacun de nous le sait, tu seras libre de choisir comment ... mais si tu perds, tu seras fessée cul nu ici devant tes invités par moi et ma neko », fut la proposition de la maîtresse avec le sourire.

« Tu n'y songes pas ? », répondit Margareth aux aboies.

« Qu'y a-t-il doutes tu donc de la grâce de ta féline ? Je croyais que Ruby n'en avait aucune d'après tes dire, est ce donc de la peur que je sens ? », renchérit Saphira qui semblait visiblement sure d'elle.

« J'accepte mais si tu perds tu finiras la soirée nue, tenu en laisse par moi et fesser par chaque personne ici présente avant leur départ », annonça l'hôte avec un sourire et une lueur haineuse dans le regard, une joie perverse évidente d'un plaisir anticipée.

« Pari tenu, à ta neko l'honneur », répondit simplement Saphira en allant s'asseoir sur une chaise près de l'estrade, installant Ruby sur ses genoux et lui posant un doigt sur les lèvres pour l'empêcher de parler pour le moment.

Une neko d'une grande beauté s'approcha de la scène, son poil blanc et pur, sa chevelure blonde comme le soleil. Son visage était délicat, ses traits divins mais une aura de tristesse était visible en elle malgré le sourire sur ses lèvres. La musique reprit, lente, lascive, d'une douceur étonnante, lentement la belle commença à se dévêtir, retirant un à un les voiles qui la couvraient, dévoilant avec grâce petit à petit son corps aux yeux de la foule qui semblait éblouie, ébahie. La féline avait une grâce indéniable alors qu'elle était à demi nue, un sein bronzé et parfait bien que plus petit que celui de Ruby visible de tous. Doucement petit à petit la nudité s'imposa et la danse se poursuivit sans le moindre vêtement, un corps de déesse qui termina sa représentation en se laissant tomber au sol dans une position de prière aux pieds de Margareth qui l'ignorait complètement, observant les réactions autour d'elle.


« Vraiment très beau », dit Saphira alors que la foule félicitait la maîtresse de la danseuse, « Cependant il y a tant de peine en elle que tu ne peux pas perdre ma belle », dit elle en embrassant sa neko dans le cou, elle tourna le visage de Ruby vers elle et sourit.

« Tu dois en faire autant, non tu dois faire mieux, sinon tu sais ce qu'il adviendra de moi pour le reste de la soirée. Cependant je ne te l'ordonne pas, si tu ne veux pas le faire je ne te punirai pas », dit Saphira en venant embrasser Ruby, défaisant l'anneau qui maintenait la chaînette en place, celle-ci glissant dans sa salopette, « Tu as deux atouts, la surprise en argent attaché à ton petit mont et le détail unique que toi seul possède, une fois nue offre à boire à quelqu'un et offre lui la douceur de ton lait, maintenant si tu veux le faire pour moi va », dit elle en se levant pour être face à Ruby, « sinon retire ma tenue que j'aille passer son collier », finit elle en plongeant ses yeux dans ceux de sa féline, lui offrant un regard affectueux et sincère, brillant de l'envie du jeu mais ne couvant aucune menace.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Jeu 30 Aoû 2007, 18:59

Ruby avançait avec timidité au milieu de la scène. Elle avait compris qu'elle devrait partager une danse avec sa maîtresse. Certes elle avait appris les bases de cette discipline, mais encore une fois elle avait peur que la russe casse les enseignements qu'elle avait reçus. Le début était simple, et elle se contenait de faire ce qui lui apparaissait d'être le plus logique. Mais quand elle reçut les instructions suivantes de la part de Saphira, la neko sentit subir une sorte de mutation intérieure, et c'est alors qu'elle ferma les yeux pour puiser toutes ces ressources. Quand elle les rouvrit, la femme blonde pouvait très clairement voire le changement de ses pupilles, devenue verticales et féline.
La neko était revenue à ses instincts les plus basiques, elle avait perdu tout vocabulaire humain. Il n'y avait qu’une seule chose qu'elle pouvait réaliser, que la seule personne à qui elle pouvait accorder son attention était celle qu'elle avait en face d'elle. Et c'est ainsi que sans aucun défaut rythmique elle se laissait très facilement guider par les gestes de sa maîtresse, du premier pas de danse, jusqu'à ce qu'elle se retrouve assise sur les mains de la femme russe. Elle ronronna à nouveau, le temps de la descende pour retrouver un baiser qui lui redonna son part d'humanité, alors que ses yeux avaient repris forme normale. Elle venait de découvrir quelque chose, elle avait 16 ans et croyait tout connaître de son corps, mais sa maîtresse venait de lui faire comprendre qu'elle avait un charme bien caché, qu'elle avait ignoré jusqu'à ce jour.
Pour la suite, Ruby se resserra encore plus fort contre sa maîtresse quand elle vit la propriétaire des lieux arriver. Elle avait l'air froide, et n'avait pas l'air d'avoir apprécié la petite mise en scène de Saphira. Pourtant d'après la neko, sa maîtresse avait eut entièrement raison. C'était une fête il n'y avait aucune raison pour qu'elles deux n'aient pas eut le droit de danser. Après tout, elles n'avaient reçu que la récompense de leur talent. Une impulsion au niveau de son coeur manqua de faire revenir l'instinct félin de Ruby, quand elle entendit la maîtresse de maison critiquer les goûts de sa dominatrice. Ce même organe reçu une deuxième impulsion quand Saphira évoqua l'idée d'un défi. Un défi... le félin qui était caché dans l'inconscient de la neko lui disait que c'était une idée raisonnable pour régler le problème sans bagarre, et avec grâce comme apparemment elle n'en avait pas ç'était une bonne occasion pour prouver le contraire.

Si elle aurait pu se montrait indifférente, Ruby regarda avec précision l'autre neko faire sa représentation. Elle l'analysait, avec attention, recherchait la moindre faille qui pourrait la faire perdre, mais elle ne trouvait rien. Le déshabillement était dès plus agréable, la beauté de la neko à ne pas ignorer, bref elle avait un style bien à elle et donc Ruby n'aurait qu’à se montrer elle même et laisser le public choisir. Ses paupière se refermèrent encore plus pour observer l'expression de l'autre féline à la fin de la danse, la faille était la, la blondinette ne faisait pas honneur aux sacrifices de sa maîtresse, et semblait être triste, alors que Ruby elle, était pleinement reconnaissante envers les dépenses que faisait Saphira pour elle. Si elle se laissa embrasser en écoutant la demande de la russe à faire mieux que sa rivale, Ruby osa poser un doigt contre sa bouche pour lui faire signe d'arrêter de parler alors qu'elle commençait elle expliquait tous les atouts qu'elle avait à disposition. Cependant, elle passa une main derrière sa nuque pour prendre appuis, et pencha sa tête pour lui adresser les paroles qui justifiaient se geste.

"Ne me dite pas ce que j'ai à faire, car grâce à vous je sais maintenant ce que je suis réellement. Cette Margareth à osée critiquer vos goûts, et par conséquence moi... Et le félin qui repose en moi ne peut accepter ça... Mais nous allons règle ça convenablement avec ce petit défi... Je vais aller sur cette scène, me déshabiller, et vous faire honneur... Je vous demande même à recevoir une sévère correction si j'échoue... Car c'est moi qui gagnerai... Vous voire nue est un trésor que j'attend depuis trop longtemps pour qu'il soit partagé avec d'autres personnes... Pas très gracieuse... C'est ce qu'elle a dit il me semble non?..."

Chuchota Ruby avant de quitter le corps de sa maîtresse en direction du centre de la scène, assise, les jambes pliées l'une contre l'autre à l'horizontal. Fermant les yeux, elle replia les doigts de ses mains en poing et se les léchait comme le chaton qui faisait sa toilette du matin, attendant 'LE' signe. Quand elle entendit le bras droit de chef d'orchestre se lever pour commencer à jouer, elle se mit à ronronner, ce qui coupa de suite son élan. Le bruis que produisait la neko était parfaitement régulier, et empêchait la musique de démarrer, sauf si elle se calerait sur le ronronnement en question, de cette manière elle avait magestueusement imposé son style à l'orchestre.
Une fois prête, la féline ouvrit brusquement les yeux à la première note, au premier coup de tambour, au premier frottement de corde. Le regard transformé par ses pupilles verticales balaya tout le public, même Margareth et se termina devant Saphira, qui eut l'honneur de voire la neko faire sauter les boutons de sa salopette. Comme les pétales d'une fleur sortant d'un bouton, elle se leva, toujours au rythme imposé de la musique, la soie quittant majestueusement bien le contact de sa peau, mais elle n'avait pas finis... Tenant ses deux gants par les doigts, c'est tirant fortement la tête qui les défit sans les déchirer. Puis, après s'être penchée pour atteindre les bout ses pieds, elle faisait de tout petit pas sur place, pour pouvoir tourner sur elle même, pour que tout le monde puisse disposer de la vue de son entrejambe, alors qu'elle défaisait à leur tour les bas qui recouvrait ses jambe jusqu'à mi-cuisse. Une fois entièrement nue, elle fit un bon en arrière pour réaterrir sur le sol du yacht à plat ventre à un endroit où ne se trouvaient pas ses vêtements défaits. Les jambes repliées sur elle même, ce furent elles qui continuaient la danse, alors qu’une flaque blanche se formait à l'endroit où se trouvait Ruby. Sous la pression de son corps, ses seins qui montrait alors deux sphères hypnotiques entre son torses et le parquet, n'avait d'autres chois que de répandre leur lait, un liquide produit en quantité inépuisables par le corps de la neko. Une fois le moment jugé opportun, la danse reprit entièrement sur le corps de Ruby, alors que celle ci se roulait dans son propre lait guidée par la musique, se mouillant sans honte, la chaleur faisant monter une odeur crémeuse dans l'air.
En guise de bouquait final, Ruby se mit à quatre pâtes, fit quelque pas pour être exactement en face de sa maîtresse. Les muscles de ses jambes commençaient à se tendre et ses cheveux semblaient comme parcourus par une sorte d'électricité statique. Après avoir lancé un miaulement qui arrêta le ronronnement, et donc la musique, les muscles se relâchèrent pour lui faire faire un bon pour réagir sur les genoux de Saphira. En retrouvant son regard, ses pupilles reprenèrent forme humaine.

"Dois-je être punis pour vous avoir empêchée de parler?... Ou est ce que ça en valait la peine?... Je me suis salie avec mon lait... Je n'ai pas le droit de me laver donc ce liquide vous reviens... A moins que vous voulez récompenser le public qui me ferra gagnante..."

Rechuchota Ruby à l'oreille de la femme russe, la respiration bruyante, fière d'avoir accomplit ce qu'elle avait voulu tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Ven 31 Aoû 2007, 12:52

Tant de grâce, tant de charme dès les premiers instants, Saphira savait maintenant qu'elle ne courait aucun risque, que Ruby gagnerait aisément ce concours, elle n'avait que regarder le corps de sa féline nue sur scène, la façon enivrante de danser, l'agilité de cette dernière. L'odeur du lait qui se répandait autour des seins de sa neko était enivrante, la foule était captivée, hommes et femmes avaient poussé un oh d'admiration lorsque la soie avec découvert les seins lourds de la demoiselle. Et maintenant chacun regarder la fin du spectacle, la belle enfant avancer telle une chatte en ronronnant avant de bondir pour s'asseoir sur les genoux de sa dominante. Le dernier tableau était des plus touchant, le sourire doux, le regard tendre de la maîtresse sur sa neko alors que celle-ci resplendissait de fierté et de joie.

« Cela en valait la peine, tu as été merveilleuse, d'une beauté et d'une grâce incomparable », dit Saphira en regardant Ruby dans les yeux avant de venir l'embrasser, un baiser qui saisit d'émotion le public. Puis elle vint chuchoter à l'oreille seule de sa belle.

« Maintenant c'est moi qui est envie de te faire des choses, mai cela attendra, en effet tu seras punie, et pour deux raisons », dit elle d'une voix suave, où ne perçait aucune colère, la maîtresse punissait mais n'en voulait pas à la dominée, « lorsque je parle tu dois m'écouter ma belle, m'interrompre est grossier, ensuite je t'ai demandé de danser et tu l'as fait à merveille, mais je t'ai aussi demander de donner de lait à quelqu'un hors je n'ai vu personne y goûter », annonça-t-elle en rappelant ses instruction à la féline, « donc tu resteras nue pour le reste de la soirée, à chaque personne qui se montrera intéressé par ton lait je proposerai de goûter et tu ajouteras 'Ce serait un honneur que vous me tétiez, ma ma maîtresse vous autorise même à mordiller mes tétons tant que vous ne me blessez pas', as tu compris ? », demanda-t-elle en allant cueillir les lèvres une fois de plus avant de regarder Ruby dans les yeux attendant sa réponse.

« Et bien je crois que tu seras ravissante avec ce collier », dit Margareth à Saphira après la réponse de Ruby. La russe n'eut pas à répondre que le public commença à huer la brune trop sûre d'elle.

« Je crois que tu l'entends comme moi, le public déclare Ruby vainqueur, mais je suis bonne joueuse, tu peux encore échapper à l'humiliation. Je souhaite récompenser ma féline qui le mérite bien même si je viens également de la punir et elle sait pourquoi », répondit elle en venant embrasser la soumise dans le cou, la tenant serrée contre elle par la taille.

« Que me proposes tu ? », demanda Margareth méfiante.

« Ta neko est splendide, je propose qu'elle soit à Ruby pour 48h, deux jours où ce sera ma neko qui sera la maîtresse de ta neko, ayant le droit de lui demander et de lui faire ce qu'elle veut, bien sur nous promettons de ne pas la blesser, qu'en penses tu ? », questionna Saphira en connaissant déjà la réponse.

« J'accepte évidement ce n'est qu'une neko », répondit l'hôte de la soirée sans même accorder un regard à la féline nue à ses pieds.

« Bien mais ne crois pas être sauvée car ce n'est pas à moi de prendre la décision mais à la gagnante, qu'en penses tu ma belle ? Veux tu avoir la féline à ton service pendant deux jours ou préfères tu que nous fessions comme il était convenu le cul de Margareth devant la foule ? », demanda-t-elle de sa douce voix en bisouillant le creux du cou de la gagnante. La foule était pendu aux lèvres de Ruby, attendant de savoir si une neko deviendrait la maîtresse d'une autre ou si le fessier de la belle Margareth leur serait bientôt présenté avant de le voir rougir sous les mains des deux femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Ven 31 Aoû 2007, 16:24

Ruby se laissa bercer par les gestes de sa maîtresse et accepta avec bonheur ses compliments. Certes depuis le début la sa représentation le neko savait qu'elle serait gagnante, mais elle devait reconnaître que les paroles de sa maîtresse était extrêmement agréable. Elle ne montra même aucun changement d'humeur à recevoir une correction. Avoir coupé la parole de Saphira, même si ça en valait la peine, méritait punition. Après tout , cela ne faisait quand même à peine un jour qu'elle venait d'être achetée et qu’elle devait s’habituer à sa dominatrice, et donc elle trouvait pour l'instant normal cette réaction, et n'avait rien à ajouter au fait qu'elle devait écouter la voix de sa maîtresse quoi qu'il arrivait. Quand à rester nue et nourrir le public, elle l'était déjà et ce n'était pas ça qui pouvait être gênant.

"Bien maîtresse, ça ne se reproduira plus..."


Répondit Ruby en souriant, sans se montrer terrorisée, mais se montrant tout de même respectueuse pour sa dominatrice. Bien, elle devait maintenant choisir le fruit de sa récompense. Elle n'avait absolument rien d'une maîtresse, mais avoir l'autre neko lui permettrait de faire des choses intéressantes, mais d'un autre côté, les paroles qu'elle avait reçues de Margareth ne seraient pas vengées. Finalement son choix était tout tracé, qui serait de fesser la maîtresse de maison, mais vu l'attente du public elle jugea plus amusant d'attendre avant de donner sa délibération. Et puis, tous ces gents étaient attirés par le corps mouillé de lait de la neko. C'est ainsi qu'elle décida de d’abord faire connaître son lait à l'ensemble des occupants du bateau. Mais avant le début à proprement parlé, elle pris un grand verre vide qui était sur la table à côté de la chaise où elle était assise par dessus les genoux de Saphira, et elle comprima celui ci contre un de ses seins pour montrer aux passagers le manière dont ils devraient s'y prendre. Une fois le verre rempli presque à ras bord, elle le donna à sa maîtresse pour la faire patienter avant de lui donner un baiser affectif sur la joue.

"Ce serait un honneur que vous me tétiez, ma maîtresse vous autorise même à mordiller mes tétons tant que vous ne me blessez pas"


Dit elle à la première personne qui vint demander de son lait, et c'est ainsi qu'elle continua pendant presque une heure, sans être dépassée par le rythme des demandes, tant elle savait extraire ce liquide blanc avec rapidité. A chaque fois elle n'oubliait pas de prononcer la même phrase, sans se lasser, montrant une intonation différente à chaque fois. Les passagers les plus gourmands ce contentaient de réclamer un grand verre de lait, d'autre, plus courageux et moins timides allaient jusqu'à la boire directement à la source, et pour ceux qui osaient mordiller ses tétons, elles les soulageait en leur faisant bien comprendre qu'il n'y avait aucune limite à atteindre, à part celle de la blesser. Ainsi le même spectacle continuait pendant des minutes interminables, gémissements après gémissements Ruby manifestait les effets des mordillements. Dès que tout le monde fut rassasié, c'est avec amusement que la neko retrouva la vue sur ses tétons, luisant avec grâce, sous l’effet de la lumière de la lune et des éclairages du bateau, à cause de la salive qui les recouvrait. Par réflexe elle les caressait, voyant qu'ils n'étaient pas près de rétrécir. Puis, elle se retourna pour être assise à cheval par dessus sa maîtresse, face à elle pour entamer une courte discussion intime, la sentence allait enfin tomber.

"Il est tant que je choisisse alors... Je dois vous avouer que la neko que vous me proposez pendant 2 jours me plais beaucoup... Mais les critiques que nous avons reçues doivent mériter vengeance... Alors ne fesseront donc Margareth... Je vous laisse l'honneur de l'annoncer..."

Chuchota le neko au creux de l’oreille de celle qui la faisait vivre, la respiration légèrement insistante sous l’effet de la danse puis des différentes têtées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Lun 03 Sep 2007, 12:08

Ruby était divine, un véritable ange, pensait Saphira en la regardant donner le sein à une demoiselle qui ne devait pas avoir plus de son âge, 14 peut être 15 ans. L'ensemble des invités étaient captivés, depuis que la première personne était venu demander le droit de goûter timidement, depuis que Saphira avait accepté et surtout après l'annonce de la neko, une file s'était faite naturellement pour venir tester ce don étrange et unique qui était celui de la féline.

La jolie russe souriait, dégustant elle même son verre de lait tranquillement, en regardant cette belle jeune fille brune assise sur les genoux de sa compagne, soulevant le sein avec assurance pour venir y déposer ses lèvres. Chaque invité tétait un court moment pour goûter, celle-ci resta plus longtemps que les autres et recula un sourire aux lèvres qu'elle se léchait délicieusement. Quand un jeune homme, le dernier de la soirée vint à son tour, il rougit devant la féline nue, rougit devant le sein qui gardait encore la marque des dents de la précédente demoiselle.


« Non pas celui-là », dit Saphira alors que le garçon se penchait pour téter, devant son regard à vous fendre le coeur la maîtresse ajouta d'une voix douce, « Quel âge as tu, quel est ton nom ? »

« Je ... Je m'appelle Rodrick madame ...Rodrick El'madigo ... j'ai 14 ans ... », répondit-t-il tout penaud.

« Regarde Rodrick, regarde comme le téton est sensible », dit elle en le caressant devant le petit garçon, montrant la marque des dents, « Tu peux y déposer un baiser pour le soulager et le remercier de la soirée qu'il a offert, mais je te demanderai de téter l'autre sein pour ne pas faire mal à Ruby », dit la dominante en passant sa main sous le sein, le soulevant à porter des lèvres de l'adolescent toujours accroupi devant la neko.

C'est ainsi que le sein fut embrassé et que Rodrick téta le sein gauche, seul invité ce soir là ayant eu la délicate attention de téter un sein différent, faisant ainsi bien des envieux et des jaloux. Quand la garçon eut fini, la maîtresse sourit à sa neko, à la belle qui avec toujours cette démarche mi animal vint nue jusqu'à elle, son corps divin éclairait par la lune et les étoiles pour finalement venir se poser à califourchon sur ses cuisses. Elle sourit en entendant les paroles de la belle, profitant de cet instant pour venir masser sans aucune retenu les seins de la demoiselle sous les yeux de tous, puis elle l'embrassa et porta chaque sein tour à tour à sa bouche pour un baiser doux et délicat.


« Ruby a fait son choix, la neko éveille sa convoitise », commença-t-elle, un sourire apparaissant alors sur le visage de Margareth alors que la foule semblait déçue, « Mais elle se sent insultée et demande réparation, elle ne trouvera que justice dans le fait de punir notre hôte, Margareth tu seras fessée ce soir ! », conclut-elle avec force.

« La fessée ! La fessée ! La fessée ! La fessée ! », se mit à scander la foule après avoir poussé des cris de satisfactions.

La jolie russe fit se relever la belle féline, et la prenant par la taille la guida jusqu'à l'estrade de l'orchestre. Elle déposa une chaise sur laquelle elle fit s'asseoir sa neko de profil au public, puis déposa une autre chaise face à celle là sur laquelle elle s'assit. Comme figée d'effroi Margareth ne bougeait pas, regardant les deux femmes sur l'estrade perplexe, ne pouvant croire qu'elles iraient jusqu'au bout. Autour de la maîtresse de maison la foule continuait à scander la fessée, la fessée et finalement quelqu'un poussa légèrement la punie dans le dos. Comme un robot elle monta et vint se placer près des demoiselle, dos au public, les regardant avant de bafouiller.


« Saphira tu ne vas quand même pas ... », tenta-t-elle de la supplier.

« Tu ne m'aurais pas épargnée Margareth, tu aurais fait de moi ta chienne pour la soirée, maintenant tu dois être punie, installe toi sur nos genoux », répondit la demoiselle sans montrer aucune pitié.

L'hôte inspira pour se donner du courage et doucement se pencha, posa son torse à demi sur les genoux de Ruby, à demi sur ceux de Saphira. Avant de commencer la belle russe se pencha, embrassa une fois de plus sa féline avec délice et tendresse. Puis la robe fut relevée, Margareth tremblait alors que son fessier était maintenant à la vue de tous sous une magnifique culotte de soie blanche qui cachait encore la peau convoitée aux yeux de tous.


« Ta culotte est exquise », dit la belle en souriant, « mais ... », continua-t-elle en venant passer les mains de part et d'autre de la pièce de tissu, « Une fessée se donne cul nu », termina-t-elle triomphante en retirant le sous vêtement sous les viva de la foule.

Margareth rougissait de honte, sous les yeux de tous son fessier était exposée, ses belles fesses blanches et délicate, son fessier à la courbe parfaite qui ne semblait appeler que les mains des deux demoiselles. Pire que tout, dans cette position elle savait que l public devait voir les lèvres étroites de son intimité serrées l'une contre l'autre au clitoris proéminent qui dépassait. Saphira lui caressait d'une main si douce et si chaude les fesses, une caresse si légère et agréable qu'elle avait si longtemps désiré qu'elle sentit son nectar venir couler le long de ses cuisses, l'humiliant ainsi un peu plus aux yeux de tous.


« Merveilleux fessier Margareth, un plaisir de pouvoir le faire rougir, mais l'honneur de la première tape te revint ma belle », dit Saphira d'une voix suave, érotique, en relevant les yeux vers sa compagne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Mar 04 Sep 2007, 15:51

Ruby regarda avec plaisir la jeune adolescente la téter avec soin, comme une mère regarderait son bébé qu'elle nourrirait. Une fille très douce, qui malgré sa délicatesse buvait avec gourmandise, aparement, les pâtisseries qu'avait mangé Ruby avait bien fait leur effet. Elle se surprit même à caresser une joue de la brune quand celle ci eut finie, en guise de remerciement. Pour le dernier "client", Ruby sursauta de joie quand elle entendit sa maîtresse expliquer au jeune garçon de passer à l'autre sein, pour ne pas endommager l'autre téton. Elle n'avait pas réellement mal, elle sentait de légers picotements, et appréciait beaucoup de geste de la part de Saphira. Ruby n'était pas spécialement trop émotive mais lâcha qu'en même un toute petite larme de bonheur, qu'elle sécha en frottant son visage contre celui de sa protectrice, puis ferma les yeux en attendant paisiblement la fin de la tétée.

Le neko rouvrit les yeux avec le sourire du chaton amusé sur le coin des lèvres, en entendent le public réclamer la dite fessée, promise déjà depuis trop longtemps. Une pointe d'héroïsme apparut aussi dans ses yeux car à part le plaisir de toucher la peau de la maîtresse de maison, c'était surtout le fait de pouvoir venger l'affront reçu par elle et sa maîtresse qui l'excitait le plus. Ainsi elle se laissa guider par Saphira jusqu'à l'estrade, marchant d'un naturel malgré le fait qu'elle était nue, et accueillie Margareth en posant délicatement sa main gauche sur la fesse qui lui faisait face, une délicatesse qui pourrait disparaître bien rapidement. Son regard se mit à pétiller en voyant la culotte glisser, mettant petit à petit sa main en contact de la peau de la perdante.

Prenant appuis de sa main libre contre la taille de Margareth, Ruby attendait que sa maîtresse lui indique le rythme à suivre, et fut surprise que se fut à elle de commencer le traitement. Elle regarda le fessier pendant plusieurs secondes, ne sachant pas trop comment commencer, bien qu'elle en avait envie. Une fessée forte pour qu'elle est mal, ou des plus légères pour que cela dure plus longtemps, elle restait très hésitante. Après quelques secondes de caresses et de réflexion, c'est son instinct félin qui prit le dessus, et presque sans l'avoir décidé, la première fessée fut donnée. Le bruit quelle produisit, la chaleur qui se dégagea de la peau, le sursaut de la maîtresse de maison, tant de sensations nouvelles pour la neko.

"Woua..."

Prononça-t-elle très faiblement, en restant presque hypnotisée devant le spectacle qui s'offrait à elle. Très amusée elle découvrit la marque de sa main sur la peau pale, et aussi le fait que la couleur rouge pouvait s'étaler si elle caressait cette fesse. Puis la deuxième fessée arriva, plus ferme sans pour autant être violente, qui accentua encore plus la rougeur de Margareth. Une fessée qui fut aussi suivit d’une caresse pour étendre la couleur. Quand la découverte disparue, Ruby continua comme si de rien était la succession de tapes, jamais dans la même intervalle pour un meilleur effet de surprise, le sourire plus insistant alors qu'elle entendait le public manifester son enthousiasme face à ce spectacle. Quand elle s'aperçu qu'elle pris un peu d'avance par rapport à Saphira comme elle l'avait laisser commencer, elle ralentit le rythme et donna des fessées moins bruyantes pour pouvoir s'entendre parler avec sa maîtresse.

"Maîtresse, il n'y a pas que moi qui mérite vengeance... J'espère que je fais bien... De toute manière c'est à votre tour... Dite moi mes erreurs si il y en a..."

Demanda la jeune chatte très amusée, comme si on lui apprenait de danser.

"Je ne sais pas ce que je pourrais faire pour vous remercier d'une telle découverte..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Jeu 06 Sep 2007, 13:19

Le regard de la féline était un délice, voir cette jeune fille aux seins nus caresser le fessier de Margareth était exquis. Saphira et Margareth s'étaient affrontées bien des fois à l'extérieur de l'île, lors de diverses soirées et même si les rumeurs disaient qu'elles étaient de grandes ennemies il n'en était rien. Les deux femmes étaient des rivales, des rivales mues par le désir de posséder, de dominer l'autre. C'était la première fois que la russe voyait le fessier de la brune et elle devait reconnaître qu'il était aussi beau que le fessier de Titange, un véritable régal pour les yeux, un ravissement au touché.

Il était excitant de voir la main de la neko caresser ce postérieur rebondi, de voir le regard presque hypnotisé de celle-ci, le sourire ravi sur ses lèvres. Puis un bref changement éclat dans l'oeil et la main se leva avant de s'abattre dans une tape qui était loin d'être douce. Margareth sursauta sur les genoux de ses tortionnaires, poussa un cri mélange de douleur et de surprise, sentant la douleur irradier sa fesse pour la première fessée de sa vie donnée par une Neko. La demoiselle baissa les yeux et rougit de honte mais aussi étrangement d'une excitation tout nouvelle qu'elle ne pouvait ignorer.

Le sourire de la joli russe s'élargit, le son avait été faible, la foule n'avait du l'entendre sous les applaudissements qui étaient lancé, mais Saphira avait entendu l'émerveillement de sa féline. Elle s'apprêtait à taper à son tour mais préféra observer encore un instant, admirant la joie de la belle en découvrant la marque rouge sur le fessier, et s'amusant de la façon dont l'adolescente caressait la peau pour étaler la marque rouge. Margareth soupira de reconnaissance mais aussi de plaisir sous la caresse et à la grande surprise de sa rivale, alla jusqu'à crier de douleur mais aussi soupirer de plaisir lors de la seconde tape de la chatte.


« Charmant n'est ce pas Margareth ? », demanda Saphira en souriant, « Attention maintenant je vais moi aussi commencer ... », ajouta-t-elle en venant caresser sa fesse.

« Parce que tu n'as pas encore com ... aaaaaaaaiiiiieeeee !!! oooooohhhhh », demanda Margareth avant de crier sous la première tape de Saphira et finalement gémir de délice.

La première tape de Saphira avait claqué dans l'air avant de frapper la peau pâle de la seconde fesse de Margareth, profitant d'un des moments ou Ruby caressait la belle entre deux tapes. Peut être est ce la phrase de la russe qui sortit la neko de son hypnose, en tout cas les paroles étaient emplie de gratitude et d'un plaisir émouvant. En regardant la foule amusée et excitée la dominante aperçu les yeux de la neko nue qui avait perdu le concours, un regard ravi de ce que subissait Margareth mais aussi envieux d'être à la place d'une des jeunes femmes pour fesser la maîtresse qui lui montrait tant d'indifférence. Son regard revint avec Ruby alors qu'elle caressait la fesse endolorie avant de la taper de nouveau.


« Je suis heureuse que cela te plaise, sache cependant qu'un jour ce sera ton fessier qui rougira ainsi », lui dit la maîtresse avec le sourire avant de se pencher à son oreille et de lui chuchoter, « Et peut être même que tu auras toi même le plaisir de faire rougir le mien ma chatte », ajouta-t-elle à elle seule en venant lui laper le lobe.

« En attendant nous allons finir de punir Margareth, continue de taper ma belle, ne te prive pas, au contraire ça ne sera que meilleur pour cette vilaine fille », fit elle en souriant, venant fesser la pauvre avec force, riant de plaisir en l'entendant souffrir et gémir de plaisir.

La belle russe commença par caler son rythme sur celui de sa partenaire, frappant en même temps qu'elle, caressant la peau de la même façon. Margareth ainsi souffrait et gémissait de concert, puis se détendait sous les mains experte des deux demoiselles, ayant même fini par oublier la foule qui était captivée par la scène. Puis elle décala son rythme en faisant un clin d'oeil à Ruby, venant frapper la fesse quand Ruby caressait la peau et caressant à son tour quand sa compagnon venait punir la belle.


« Plus vite ma chatte », dit elle d'une voix suave et sensuelle.

Elle accéléra ainsi le rythme, sentant le corps de la captive vibrer, les caresses étaient moins longue, les tapes moins violente mais plus nombreuse. Très vite le nombre de cri de douleur diminua alors que le fessier était maintenant rouge, seul les gémissements de plaisir de Margareth se faisait entendre. Sur le bateau tout le monde s'était tu, la foule hypnotisée gardait le silence, envoûtée par l'étrange mélodie que faisait les mains claquant sur le postérieur de la femme gémissant de délice. Puis ce fut l'apothéose, sans que la belle russe ne s'y attende Margareth hurla son plaisir, son dos se courbant sur la dernière tape que Saphira donna. La jouissance de la belle s'exprima en un long jaillissement d'un nectar translucide qui vint former une flaque devant elle sur l'estrade.


« Merveilleux », souffla Saphira elle même hypnotisée avant de venir embrasser avec la grande tendresse sa féline. Sa main vint récolter un peu de nectar sur l'intimité de Margareth qui étrangement ronronna de satisfaction. Le doigt vint se frayer un chemin entre les lèvres s'embrassant pour permettre aux belles de goûter le fruit de leur travail, avant qu'elle se penche pour chuchoter à la vaincu.

« Sublime, et ton goût est divin ... si tu veux revivre cela tu sais où nous trouver, mais tu devras venir nue sous un grand manteau portant le collier et la laisse que tu me réservais ... tu donneras la laisse à Ruby quand tu la verras et tu demanderas à tes deux maîtresses de bien vouloir s'occuper de la vilaine fille que tu es pour la journée », lui annonça-t-elle en souriant à Ruby, parlant tout bas pour que la Neko n'entende pas. Margareth exténuée secoua la tête, difficile de dire si c'était une acceptation vu l'état second dans lequel elle était encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Ven 07 Sep 2007, 15:23

Ruby continuait comme si c'était naturel de fesser Margareth, observant cette fois si sa maîtresse pour s'inspirer de ses gestes maintenant qu'elle l'avait rejoint. Cela lui était étrange, elle semblait développer une certaine complicité avec sa maîtresse, et sourit même lorsqu'elle entendit la proposition de Saphira. Un sourire très léger cependant, le neko n'était pas masochiste au point d'aimer les fessées, mais on lui avait appris à chercher le plaisir derrière ce geste et n'en avait pas peur mais ne se montrait pas non plus arrogante au fait d'en recevoir. Cependant, elle montra un air curieux en sachant qu'un jour elle aussi pourrait fesser sa maîtresse, sur le coup l'idée ne l'inspirait pas trop, avoir le dessu sur une scène n'était pas trop son rôle, mais elle riait quand même à sa dominatrice, si c'était pour son plaisir qu'elle demanderait ça alors elle le ferait. Et puis, c'était agréable de le faire à Margareth, alors les fesses de sa maîtresse lui seraient surement toutes aussi douces. Pour la suite elle suivait les conseils de sa maîtresse pour accélérer de rythme, les fessées ressemblaient à présent plus à des tapes.

Quand elle sentit les muscles de Margareth se tendre, Ruby reconnu parfaitement ce symptôme, et lorsqu'elle orienta son regard sur l'intimité de la maîtresse de maison, sa déduction fut confirmée, voyant la flaque de nectar se former, les dernière goûtes coulant contres les cuisses de la femme brune. Si ce résultat lui fut agréable, elle fut néanmoins surprise que Margareth aie réussit à en prendre du plaisir, elle qui la croyait si froide. Intérieurement, pour la féline s'était la fin des fessées, les affronts étaient maintenant vengés. Avec délice elle accepta le baiser de sa maîtresse, et surtout le doigt qui venait apporter la saveur intime de Margareth. Sans savoir pourquoi, elle ria encore en phase avec sa maîtresse, sans savoir ce qu'elle lui avait réservé, mais elle se doutait que ça lui plairait.

Maintenant que les fessées étaient terminées, à voire le fessier de la maîtresse de maison, Ruby serait tentée d'en faire bien des choses, mais une sorte de contrat avait été établit, alors elle ne pouvait le rompre. Cependant, avec ruse on pourrait considérer que le massage qu'elle comptait faire faisait parti du traitement. Ainsi, elle fit signe à sa maîtresse de garder les mains bien en contact de la peau pale de la perdante du duel, alors qu'elle caressa un de ses seins, celui qui avait nourrit le moins de personnes, et tirant plusieurs fois de manière habile sur le téton, quelques jets lait jaillirent et atterrirent sur les fesses qui furent maltraitées il y avait quelques secondes. Puis elle entraîna les mains de Saphira pour que elles deux participent au massage improvisé par la neko. Ainsi pendant quelques courtes minutes, Ruby malaxait avec envie les monts de chaire rougis par la douleur. Comme un boulanger avec sa pâte à pain, la féline traitait le peau de Margareth avec soin, pour remplacer cette douleur par de la chaleur, laissant la même teinte rouge. La chaleur du corps massé amplifiait l'odeur du lait. En passant entre les deux fesses, caressant pendant quelques secondes l'anus de la femme brune, Ruby avait encore bien des idées mais elle se contenant juste de le caresser, encore une fois pour ne pas rompre le contrat, riant faiblement au sursaut de Margareth.

"Elle nous à peut être méprisées, mais mon lait est trop rare pour qu'elle soit privée... Je vais aller lui faire goûter et je vous en laisse la garde... Je pense que ça ne vous gênera pas..."


Proposa Ruby en adressant un clin d'oeil à sa dominatrice, repoussant délicatement Margareth plus en équilibre sur les genoux de la russe. Alors que Ruby se rendait devant Margareth, son regard croisa celui de sa neko, qui ne semblait pas forcément s'ennuyer, cela restait un spectacle agréable, mais on pouvait sentir qu'elle voulait y prendre part. Ainsi la féline au cheveux bleus s'assit sur le bord de l'estrade lui fit un signe de l'index pour la rejoindre. Tenant fermement le sein qui avait donné le moins de lait, elle glissa l'autre main derrière le cou le neko blonde, et de l'inviter à la téter.

"Bois en autant que tu veux... J'en produis à l'infini... Arrête uniquement quand tu n'aura plus soif..."


Murmura Ruby au creux de l'oreille de l'autre neko, qui se laissa entraîner, et qui semblait avoir faim tant elle buvait avec rapidité, mais qui bizarrement avait des gestes très doux pour le téton de Ruby, peut être était-ce elle aussi l’instinct félin qui lui dictait ce qui lui fallait faire. Quand celle ci eut finis de boire, elle retourna calmement au précédant endroit où elle s'était trouvée, et continua de regarder la suite des évènements. Maintenant qu'elle et sa maîtresse avait été vengées, elle voyait Margareth sous un oeil plus sage, et donc comme elle l'avait expliqué à sa maîtresse, elle se mit à genoux devant la femme brune, et lui souleva doucement la tête pour la guide à boire. Avoir relâché son nectar intime semblait l'avoir détendue et pour l'instant elle se laissait faire sans trop de résistance. En attendant que la propriétaire du bateau se lasse de la téter, le regard de Ruby se déplaça en direction de Saphira, attendant qu'elle reprenne le dessus de la scène pour proposer la suite de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Jeu 13 Sep 2007, 14:35

Intriguée devant la demande de sa camarade Saphira haussa un sourcil mais ne la gronda pas, elle sourit au contraire et laissa sa main sur les fesses de la belle. Quand elle vit la neko commencer à se caresser le sein elle comprit et pour ne pas la vexer attendit que le premier jet apparaisse pour retirer sa main. Elle fit signe à Ruby de poursuivre, lui faisant comprendre qu'elle voulait voir le lait dévaler les fesses de Margaret et non la peau de sa main. Petit à petit la peau rouge était voilée par le liquide blanc, la foule qui avait commencée à se disperser revint pour assister à la suite, attirée par les gémissements de délice de leur hôte.

Quand le lait cessa de s'écouler elle revint mettre ses mains à plat sur le délicat fessier, souriant en entendant sa propriétaire soupirer d'aise. Elle se laissa guider un instant, appréciant que ce soit la belle féline qui la guide cette fois, suivant ses mouvements, explorant le postérieur de la soumise de façon différente avec le sourire, l'écho des soupirs de Margareth ne faisant qu'augmenter le plaisir à ses oreilles. Doucement elle se retira en glissant ses doigts vers elle, les portant à sa bouche pour lécher de façon sensuelle le lait qui brillait. Elle regarda avec amusement Ruby s'amuser du fessier de sa rivale, admira le visage innocent et pourtant au combien excitant de la féline alors qu'elle venait caresser l'anus de la vaincu. La demoiselle avait elle des idées en tête ? Voilà une chose intéressante que Saphira ne tarderai pas à savoir, de la même façon qu'elle avait bien vu le désir dans les yeux de Margareth, cette envie que Ruby ose aller plus loin sans oser le lui dire.

Saphira accepta de garder la perdante un moment rien que pour elle, venant caresser le fessier délicat, allant jusqu'à caresser l'intimité offert à la vue de tous sans gêne. Cependant elle nota aussi l'oubli de la neko, certes elle avait le droit de se montrer amicale, elle y était même encouragée, mais elle ne devait pas oublier qu'elle s'adressait à sa maîtresse et il faudrait le lui rappeler bien vite. Le changement de programme se révéla des plus agréable, la magie de la scène charmant une fois de plus l'ensemble de la foule. Comment après tout rester insensible à ces deux demoiselles, à ces deux félines aux corps parfait qui nues sont montraient sans aucune honte et avec une douceur infinie leur affection. L'une offrant de son lait, l'autre savourant avec prudence et douceur le présent qui lui était fait.

Si Margareth ne put assister à cette scène délicate, elle ne resta cependant pas en reste. La belle russe devint elle même encore plus douce, influençait par la tendresse qui s'imposait à elle. Avec délicatesse elle ne cessa un instant de venir apaiser de ses caresses les fesses rougies, une main plus fureteuse que l'autre venant sans qu'elle n'en ai une réelle conscience cajoler le bouton intime entre les lèvres charnues de sa compagne. Celle-ci savait qu'elle avait rempli sa part du marché, savait qu'elle était en droit de se lever et de se retirer, mais elle ne le pouvait pas. Son esprit engourdi par le plaisir tant attendu de connaître les caresses de sa rivale n'osait s'opposer à ce traitement, préférait s'y abandonner avec extase. Le sein qui se posa sur ses lèvres la surpris, se sentant maintenant trop faible pour ouvrir les yeux elle trouva malgré tout la force de venir téter et de découvrir un lait divin.


« Ma neko est indisciplinée Margareth, oser parler à sa maîtresse en oubliant de la nommer n'est pas une honte ? », demanda Saphira en regardant Ruby droit dans les yeux, « Je ne pense pas que tu tolérerais que tes nekos oublie de t'appeler « maîtresse » non ? », la voix était suave mais autoritaire, un ton qui annonçait une punition inévitable, « Une tape pour cela me semble inévitable, le feras tu pour moi ? », demanda Saphira avec un sourire qui lui allait bien.

Margareth hocha la tête tout en tétant et après quelques instants se releva, sa robe tombant pour cacher à la vue des convives les globes rouge de son corps. Elle fit remettre Ruby debout et la retourna, face à Saphira qui toujours assise ne cessait de sourire. Margareth dut se concentrer un moment, cherchant à rassembler ses forces, profitant de ce temps pour caresser avec un regard pervers le fessier de la féline. Puis la main se leva et vint s'abattre en diagonale afin de frapper les deux fesses en une fois. Un tape fort qui claque dans l'air, fit vibrer le corps de la neko en laissant une marque rouge qui quelques secondes après commençait déjà à s'effacer cependant. La dominante se leva enfin et vint embrasser sa neko dans le cou avant de venir chuchoter à son oreille.


« Je crois ne pas avoir du punir de féline aussi souvent le premier jour, seriez vous une forte tête ? », demanda-t-elle en riant, la soulevant pour la porter en mariée jusqu'au bord du bateau, « Tout les chats savent nager, donc je ne me fais pas de souci, tu vois les feux là bas sur la plage ? », demanda-t-elle en indiquant deux lumières bien visible, « c'est là que nous allons, si tu arrives avant moi tu auras le droit de me retirer ma combinaison avant de me raconter ta vie ... Si j'arrive la première ... je t'attacherai les mains dans le dos et tu ne pourras plus t'en servir avant que je te détache »

La jolie jeune femme rit et jeta sa féline par dessus la rambarde. Elle n'attendit pas un instant, la belle venait de toucher l'eau en un plouf retentissant qu'elle était sur la rambarde à son tour. Elle sourit et se retourna pour envoyer un baiser à Margareth en lui faisant un clin d'oeil et plongea. Elle passa au dessus de la féline dans une position parfaite comme une athlète des jeux olympique avant d'entrer dans l'eau et de se diriger vers la lumière.

« Ne traîne pas ma chatte, sinon tu risques de ressentir une intense frustration le reste de la soirée », conclu-t-elle en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Jeu 13 Sep 2007, 21:06

Si ce faire téter par Margareth lui avait été très agréable, son sourire diminua légèrement de ton, quand elle entendit les paroles de sa maîtresse. Cependant, elle ne se montrait pas faible au point de redouter ce qui se passerait ensuite, mais juste légèrement déçue ne pas avoir plue à sa maîtresse pendant les dernières minutes sur certaines choses. Elle se redressa presque d'elle même pour recevoir la fessée qu'avait demandé Saphira à sa rivale. La féline sursauta en sentant la force de la tape mais encore une fois ne fit rien face à ce qu'elle ressentait. Cependant, elle repris courage quand elle vit que malgré la dispute, Saphira riait. A ce moment elle se demandait si elle ne se faisait pas trop de soucis. Après tout si elle se faisait quand même punir, sa maîtresse en prenait quand même du plaisir et c'était peut être le plus important. Cela n'était pas une raison qui pousserait la neko à garder le même comportement, car elle préférait ne pas être punie et savoir sa maîtresse contente d'elle.

Ruby poussa un gémissement de surprise quand elle fut soulevée par sa maîtresse et qu'elle reçu le baiser qui fut malgré tout aussi agréable que les autres. Elle se doutait bien qu'elle ne la ramènerait pas à la moto comme elle était toute près. Elle avait bien une petite intuition comme quoi elle passerai par dessus bord, mais elle trouvait ce geste un peut exagéré de la part de la maîtresse. Malheureusement pour elle c'est ce qui arriverait. Cependant, avant qu'elle eut le temps d'espérer demander à sa dominatrice de ne pas le faire, cette dernière lui promit d'avoir une chance de lui enlever sa combinaison, et cela changea complètement la donne, et elle ne dit rien, juste:

"Oui, maîtresse..."

Si bien qu'elle l'avait dit pour rattraper la fois où elle ne l'avait pas dit, il y avait toujours la même franchise. Le temps où elle tomba dans l'eau lui donna quelques secondes pour trouver comment nager de manière optimum. Ainsi, dès qu'elle fut au contact de l'eau, elle s'était souvenue des quelques fois où elle avait vu de la nage à la télé dans son passé, et donc choisi dans un premier temps de s'aider du bateau pour se propulser le plus loin possible, et ainsi rattraper l'avance de sa maîtresse, ondulant dans l'eau tel un dauphin, montrant une dernière fois ses fesses au public émerveillé, qui apparaissaient puis disparaissaient au rythme de la nage. Quand elle n'eut plus la force de l'élan, elle continua le reste de la nage en crawl, la seule nage qu'on lui avait apprise. Elle ne prit même pas la précaution de regarder ou se trouvait sa maîtresse, pour ne pas paniquer et se déconcentrer. Quand la ligne droite qu'elle prenait était parfaitement alignée vers les feux indiqués par Saphira, elle ferma les yeux et ne fit pas autre choses que de nager, pas le plus vite possible, mais avec des gestes les plus précis possibles, pour gagner plus de vitesse.

Un moment arriva ou ses pieds et ses mains touchèrent du sable, elle était arrivée. Quand elle arrêta de nager, elle était essoufflée mais heureuse et souriante en voyant qu'elle eut la chance d'arriver avant Saphyra. Cependant, elle ne se montra pas du tout arrogante d'avoir gagnée, et tendit même une main pour tirer sa maîtresse vers elle et la faire arriver vers elle plus vite. Après l'avoir mise sur le dos, Ruby pris délicatement la fermeture éclaire de la combinaison, mais mit un certain temps à se décider, comme si elle faisait une prière intérieur pour remercier une quelconque divinité pour ce qu'elle allait découvrir. Puis, elle descendit doucement la fermeture, au maximum où elle pouvait aller. Ensuite elle enleva petit à petit la combinaison avec précaution, dégageant les épaules, puis quand le cuire descendit encore plus les seins de la maîtresse rebondirent légèrement dès l'absence du vêtement, et enfin le reste se fit plus rapidement, depuis les hanches de la russe jusqu'à ses orteils.

Voyant le résultat de son travail, Ruby montra des yeux aussi pétillant que le plus parfait des miroir, mais son intimité semblait aussi manifester son émerveillement tant ce qu'elle voyait était quelque chose qu'elle attendait depuis trop longtemps, bien que ça ne faisait même pas un jour qu'elle venait d'être achetée. En douceur elle se laissa tomber sur sa mairesse callant sa tête à moitié sur un sein et le cou de Saphira, se frottant pour trouver la position la plus adéquate en fermant les yeux, dans un câlin que seul les félins savaient faire. Puis comme l'avait demandé sa maîtresse, Ruby fit le récit de sa vie.

"Et bien ma vie est très peu banale... J'espère que vous allez me croire maîtresse parce que c'est la stricte vérité... Je suis née dans un laboratoire comme la plupart des nekos, sauf qu'en plus on a modifié mon fonctionnement interne pour que je puisse produire du lait... Ensuite jusqu'à 16 ans j'ai été élevée pour apprendre diverse chose... lire... écrire... Et la plupart des taches domestiques... Je vous fait aussi savoir que j'adore cuisiner... Bien sur je le ferrai que quand vous me l'ordonerez... Puis à partir de mes 12 ans ont m'a fait découvrir le plaisir du corps, en passant par plusieurs maîtres et maîtresses, des plus doux aux plus brutaux... Ainsi j'arrive à m'adapter à beaucoup de situations... A part ça je n'en veux pas à l'humanité d'être née comme je le suis... Je sais que ma vie est faite pour servir je ne m'en plein pas... Surtout pas avec vous maîtresse... Je n'ai rien laissé derrière moi quand vous m'avez achetée, car je n'ai aucune famille, à part celle que nous formons toutes les deux..."

Raconta-t-elle avant de regarder sa maîtresse dans les yeux avec la curiosité du jeune chaton, car elle savait très bien qu'elles n'étaient pas prêtes de dormir tout de suite...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Mer 19 Sep 2007, 12:21

La nage était un de ses point fort, mais il n'était pas essentiel que la féline l'apprenne maintenant. En effet elle avait été entraîné depuis qu'elle était toute petite à diverses activités physique dans le but d'être une épouse parfaite, la danse pour la doter de grâce et la natation pour travailler la musculature de son dos et ses jambes, tout comme l'équitation pour le sens de l'équilibre. Aussi Saphira s'aperçut bien vite qu'elle arriverai la première à ce rythme là sur la plage. En tournant la tête elle trouva la féline quelques mètres derrière et devant le coeur que mettait la belle à l'ouvrage, oubliant même jusqu'à regarder autour d'elle, se fixant sur les feux, Saphira décida de ralentir.

Très vite la neko passa devant et après un instant, ne voulant pas que Ruby puisse savoir qu'elle l'avait laissé gagné elle reprit son rythme afin d'arriver juste derrière sa compagne. La jolie russe ne put s'empêcher de rire, elle s'était relevée dès qu'elle avait eu pied et voir la demoiselle s'empêtrer dans le sable était mignon. Elle prit la main de sa compagne quand elle lui fut tendu, l'excitation et l'anticipation visible dans les yeux de la belle éveillant chez elle un désir intense. La maîtresse vint l'enlacer, une main malaxant le fessier l'autre s'emparant de la nuque pour un baiser possessif et fougueux. Puis elle tira la demoiselle près du feu, pas après pas se rapprochant du tas de bois en forme de pyramide qui brûlait sans pour autant sembler diminuer de taille.


« Tu nages comme une championne ma douce », lui dit elle en lui caressant la joue, « J'ai perdu, la récompense est tienne, je sécherai plus vite nue près du feu ... moi aussi je ne porte pas de sous vêtements ... », termina-t-elle avec une voix suave et un regard des plus sensuel.

Elle se laissa guider pour une fois, se laissa coucher sur le dos doucement, souriant à sa compagne assis près d'elle, la regardant avec envie sans oser aller plus loin. Doucement elle leva une main, vint caresser la joue de la belle avec tendresses, faisant pivoter sa tête délicatement vers elle pour que leurs regards se croisent et avec une voix douce mais aussi contenant une nuance d'excitation et même une soupçon d'appréhension comme si elle pouvait ne pas plaire à sa féline elle prononça deux petits mots.


« Fais le ... »

Quand la fermeture éclair commença à descendre Saphira ferma les yeux et se laissa faire, soumise aux doigts de sa compagne. Seul un fragment de peau apparut en plus, allant du nombril au dessus du pubis, la belle ayant portée tout la journée le vêtement pratiquement ouvert. Elle souleva les épaules quand elle sentit les mains venir chercher le cuir sur sa peau, puis les reposa avec douceur sur le sable frais que le feu avait en parti réchauffé. La maîtresse avait le sourire et malgré sa respiration lente, les soupirs qu'elle ne pouvait contenir montraient l'excitation de ce moment. Ses seins jaillirent avec force du tissu, sa poitrine bien que moins généreuse que celle de la neko était divine, une forme parfaite et un volume déjà plus avantageux que la normale. Doucement la belle soulevait son corps laissant son vêtement partir, soulevant ses fesses alors que sa toison châtain clair était maintenant dévoilé à Ruby, une toison douce et finement taillée qui mettait en valeur le début des lèvres intimes à peine visible que le feu semblait faire briller.

Nue elle ouvrit les yeux, et devant l'expression de satisfaction et presque d'admiration de la féline le sourire de la belle s'élargit. Elle ouvrit ses bras et accueillit sa compagne contre son corps, l'enlaçant à demi d'une main posé sur sa fesse, de l'autre venant caresse sa joue. Le souffle de la féline sur son sein, le contact de sa joue sur sa peau fit battre le coeur de la maîtresse plus fort aux oreilles de sa future amante. Elle ne dit rien et écouta simplement, toujours douce et aimante offrant caresse et réconfort rien de plus. Quand la belle releva les yeux vers elle curieuse de connaître la suite Saphira eut envie de jouer à nouveau, mais avant cela elle pouvait bien lui parler à son tour.


« Ma vie à moi fut étrangement similaire, certes je n'eut pas d'apprentissage du plaisir de la chair avant mon mariage mais moi aussi on m'a appris à être une épouse parfaite ... je dirai plutôt une servante parfaite ... Une fois mariée mon mari s'est conduit avec moi comme si j'étais son esclave ... m'humiliant, me brutalisant ... sa mort fut une délivrance et une renaissance ... J'étais alors devenu froide et dure ... c'est Titange, ma première neko qui m'a redonné le goût à la vie, le plaisir d'aimer et de jouer, même si c'est Enya qui fut toujours présente pour me soutenir en des temps difficile. », elle resta un instant le regard ans les étoiles avant de reprendre, « Aujourd'hui je sus heureuse et je veux te faire partager ce bonheur ... je repousse les limites de la morale et du jeu bien loin je le sais ... mais je ne cherche que le plaisir »

Elle sourit et vint embrasser doucement la féline, ses mains venant se placer dans son dos pour la maintenir. Elle fit rouler sa compagne et se retrouva au dessus, se plaçant à califourchon, les fesses posées sur le ventre de la belle, les mains de part et d'autre de sa tête. Elle la regardait avec désir, comme si elle allait la dévorer et le baiser qu'elle vint prendre fut fougueux et passionné. Doucement elle remonta son corps, plaçant son sein droit juste au dessus des lèvres de la belle, l'invitant du regard à téter. Elle s'offrit un court instant avant de revenir prendre un baiser, puis de glisser le long du cou, entre les seins, sur le ventre jusqu'à venir toucher l'anneau au clitoris de ses lèvres, de sa langue, avant de capturer la chaînette qui y était attachée de ses dents et de tirer dessus par petites saccades.

« La soirée ne fait que débuter ma douce ... d'abord peut être un bain de minuit ... et si tu m'attrapes je t'offrirai l'autre sein », dit elle coquine en se levant pour courir jusqu'à l'eau où elle plongeas nue en riant. Quand Ruby vint la rejoindre elle commença à l'éclabousser puis à courir our lui échapper, ses jambes projetant de l'eau autour d'elle, ses fesses sautillant comme ses seins de façon érotique, presque hypnotique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Mer 19 Sep 2007, 19:52

La féline répondait en phase aux caresses de sa dominante, une main caressait le sein où sa tête n'était pas posée, l'autre tenait son épaule pour être très bien agrippés au corps de sa dominatrice, pendant qu'une de ses jambes repliées cajolait son bassin. Avec le même respect qu'avait eut sa maîtresse à son égart, Ruby écouta son récit avec attention, montra peine au début de l'histoire, puis à nouveau sourire à la fin, un sourire qui s'amplifia d'autant plus pendant les dernière paroles où il lui semblait que Saphira voulait s'excuser.

"Ne cherchez pas à vous justifier maîtresse... J'ai été crée pour qu'on me fasse repousser les limites... C'est peu être vrai que tout ce que vous m'avez fait subir est peut être allé loin... Mais je ne regrette aucune seconde depuis que vous avez franchi le pas de la porte du magasin de nekos... Je ne crois pas que j'aurais trouvé meilleure maîtresse... Maîtresse..."

Ajouta-t-elle en intercalant ses mots de doux baisers affectifs sur le coup de la femme blonde. Puis ce fut à son tour de reprendre le dessus. Ruby ne manqua pas de rire en se faisant rouler sur le dos, retrouvant le regard rempli de désir de sa maîtresse qui elle, se retrouvait assise sur le bassin de Ruby. Sans aucune timidité à présent, la féline vint tenir les fesses de sa maîtresse, la caressant à sa façon, en douceur. Les baisers de sa maîtresse commençait à se ressembler à partir de ce moment là, mais tous avaient le même effet sur la neko, faisant un à un monter le désir envers sa dominatrice. Elle ne pensait pas lire de l'amour dans les gestes de Saphira, de toute manière elle n'attendait pas forcément comme elle savait qu'elle avait bien d'autres félines à ses services. De son côté Ruby ne s'imaginait pas des sentiments non fondés pour ne pas avoir à être déçue de retour à la maison quant la russe retrouverait ses autres dominées, la situation était suffisamment agréable pour en vouloir plus, et puis par respect pour ces autres félines Ruby savait se contenter de sa part.

Elle n'eut ensuite pas longtemps à réagir au regard de sa maîtresse pour attraper le téton qui s'offrait à elle, de toute manière, si sa maîtresse ne lui avait pas indiqué son instinct s'en serait chargé. Contrairement à ses seins, bien évidement ceux de sa maîtresse ne produisaient pas de lait mais était tout aussi agréables. Dès que sa langue se souvenait parfaitement de la texture du téton, la féline jouait à gober le plus de chaire possible, avec le plus de délicatesse possible, puis s'amusait à lécher le surplus de salive avant qu'elle reçoive encore un de ces baisers qui étaient bien plus expressif que le plus précis de mots. Se fut ensuite à son tour de voire son rythme cardiaque monter alors Saphira recouvrait de fins baisers son cou, se frayant un chemin jusqu'à son intimité. Une zone qui ne manqua pas de luire quand la maîtresse commença à tirer la chaînette avec ses dents, heureusement les tirements ne furent pas suffisants à procurer un orgasme complet qui aurait peut être pu la rendre trop fatiguée pour subir ce que désirait sa maîtresse. En même temps qu'elle recevait plaisir de cette dernière, Ruby souriait, car la manière dont elle s'y prenait était très sensuelle, suffisamment pour que ses yeux en pétillent.

Puis quand la russe se releva pour aller se baigner, bien évidement sa neko en fit de même, mais cependant fut très surprise de la manière dont Saphira agissait. Son rire, les éclaboussures qu'elle reçu, la jeune blonde se comportait comme une gamine qui jouait dans l'eau avec une de ses amies.

*Peut être que c'est elle la vraie Saphira...*


Se mit à pensait la féline à penser alors qu'elle regardait sa maîtresse avec amusement, jugeant qu'en fait elle découvrait à l'instant Saphira à son naturel, jugeant aussi sa manière d'agir en public comme un masque qui cachait sa vraie personnalité. Par réflexe, aux éclaboussures elle haussa un léger cri de contestation, mais après tout, à attitude enfantine elle ne pouvait répondre que par attitude enfantine. Ainsi, une sorte de combat sensuelle commençait entre les deux femmes. Ruby utilisa son agilité de féline pour se jeter sur sa maîtresse. Si le geste fut précis, il ne manqua pas d'être doux lorsqu'elle se contenta de resserrer ses bras autour des épaules de sa maîtresse. Puis, elle relâcha sa prise pour le laisser glisser le long du dos de Saphira. Elle expulsa l'air par le nez lorsqu'elle plongea sous l'eau pour éviter de boire la tasse. Elle ne manqua pas de glisser son visage entre la raie de la russe, puis se dépêcha de remonter à la surface. Après avoir recommencer à jouer aux éclaboussures avec sa partenaire, jouer au sens premier, elle découvrait un tout nouveau plaisir. Si la suite de la scène serait bien moins innocente, cette petite chamaillerie était très amusante, la neko se laissait même pousser dans l'eau pour que Saphira ne se sente pas frustrée de ne pouvoir rien faire. Et enfin, pas par ce qu'elle en avait mare, mais parce qu'elle sentait qu'il en était temps, elle redoubla d'effort pour attraper pour de bon sa maîtresse, pour se retrouver à nouveau blottie contre elle.

"Je vous ai attrapée maîtresse... Alors je vais terminer ce que j'ai commencé..."


Dit elle avant de glisser d'une bonne dizaine de centimètres contre la jeune russe, pour se retrouver face à sa poitrine. Elle ne perdit pas de temps pour cajoler le dernier sein de la même manière que l'autre quand elle était allongée sur la plage. Elle suçota le téton de la même manière, essayant encore de gober le maximum de chaire, puis léchant encore le surplus de salive, même si il y avait l'eau pour la laver. Quand ses yeux montrèrent qu'elle était entièrement satisfaite de ce qu'elle venait de faire, elle se reblotit contre le corps de la femme blonde. Elle la tira avec elle là où le niveau était plus bas, pour tomber en sa compagnie, faisant attention que sa maîtresse atterrisse contre elle pour qu'elle ne se fasse pas mal, bien que Ruby qui elle était arrivée directement sur le sable n'avait pas l'air de se plaindre. Leur poitrine collées l'une contre l'autre formait un trèfle à quatre feuille rose qui même quand ont est pas superstitieux portait chance à tout les coups.

"Vu ce que vous faite de moi en public... J'attend de voire comment vous agissez dans l'intimité... Maîtresse..."

Affirma-t-elle dans une sorte de défi sensuel loin d'être arrogant, à son tour elle pris l'initiative d'embrasser sa maîtresse, avec le mélange de douceur et de malice du jeune chaton. Mais ce baiser ne dura pas longtemps pour qu'elle laisse sa dominante pouvoir répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Ven 19 Oct 2007, 13:05

L'instant de jeu pur ne calma pas pour autant les ardeurs de la dominante, cependant ce fut avec plus de tempérance qu'elle prit le temps d'asperger la neko, de lutter avec elle, prodiguant ici ou là une caresse, collant ici ou là son corps à celui de la féline. Il était évident qu'elle ne pourrait lui échapper bien longtemps mais elle devait admettre ne pas en ressentir l'envie. Au contraire elle n'attendait qu'une chose, sentir à nouveau les lèvres douces et délicates de Ruby sur son sein, frémissant au souvenir de cette caresse si agréable quelques minutes auparavant.

« Un cadeau largement méritée ... », dit elle coquine quand la féline l'attrapa et commença à descendre vers son sein gauche.

Elle soupira de plaisir en sentant le baiser sur sa peau, commença à gémir devant l'ardeur de sa partenaire. Ses mains se posèrent sur les épaules de la belle pour prendre appuie et remontèrent doucement le long du cou pour venir caresser les joues, les cheveux, avant d'appuyer avec force le visage de la demoiselle sur son sein. Elle continua à soupirer et gémir de plaisir, les phares d'une voiture éclairant un instant les deux femmes, dévoilant le spectacle de ces deux superbes créatures nues, l'eau des vagues les frappant à mi cuisse, la blonde maintenant la féline sur sein.

Quand la féline la tira vers la plage son regard avait changé, le désir plus intense, l'envie plus présente. Le sourire de la maîtresse avait quelque chose de plus expressif donnant l'impression que la neko était une proie délicieuse dont elle allait bientôt abuser. Elle se laissa tomber au sol avec grâce profitant de l'occasion pour se coller au corps de sa dominée. Elle écouta chaque mot et son sourire ne cessa de s'agrandir, devenant de plus en plus gourmand, ses yeux recommencèrent à pétiller de malice et lorsqu'elle prit la parole sa voix avec une note plus langoureuse, plus chaude, mais bien plus perverse.


« Ma belle ose défier sa maîtresse ... », lui dit elle en venant chercher le lobe de son oreille, « J'ai bien peur pour toi de devoir relever le défi ... », poursuivit elle en commencer à lécher sa compagne, sa langue glissant dans les pli de l'oreille, « Et je n'aurai de repos que lorsque le plaisir et la fatigue t'auront terrassé ... »

La caresse se poursuivit un instant puis elle se transforma en mordillement, les mains commencèrent à monter et descendre le long des flancs, allant avec sensualité de la courbe des hanches aux cotés des seins laiteux. Puis le mordillement de l'oreille devint plus marqué, devenant plus douloureux, comme pour apaiser cela les mains arrêtèrent leurs allées venues pour prendre possession des seins, les massant et les cajolant avec douceur et maîtrise. Petit à petit les tétons étaient stimulés, et plus ils étaient stimulés plus le mordillement devenait insistant. Et sans prévenir les doigts se refermèrent et pincèrent les bouts de chairs rose avec force, tirant les seins vers le haut.

Était ce pour étouffer le cri de douleur ou simplement pour atténuer celle-ci en diffusant du plaisir que Saphira lâcha l'oreille pour venir embrasser Ruby avec fougue et passion, la dominante n'était pas sûre de le savoir elle même. Le baiser fut torride, se prolongeant sans cesse, la langue de la russe virevoltant dans la bouche de sa compagne. Les mains abandonnèrent les seins pour descendre le long du ventre, venant caresser ensemble le pubis et l'entrée de l'intimité. Les 10 doigts agile de la jolie russe semblaient fiévreux tant les caresses qu'ils offraient été rapide et portant insistante. Enfin elle rompit le baiser, se redressant légèrement pour regarder sa compagne avec délice et une domination totale.


« Ne bouge pas ... », dit elle en venant remonter les bras de la féline au dessus de sa tête dans une position qui semblait offrir le buste à sa maîtresse, « ...attend mon ordre ... », dit elle avec un sourire carnassier, « ... sinon tu seras punies ... et ton fessier sera bien plus rouge que celui de Margareth quand j'en aurai fini avec toi ... », dit elle en venant embrasser la belle dans le creux du cou.

Comme prise de folie la belle dominante ne cessait d'embrasser, de suçoter avant de mordillement, parfois cruellement la peau de la neko en se dirigeant vers les seins. Elle commença à les caresser de sa langue, traçant des sillons brillants sur la peau, jouant avec les tétons comme une enfant. Puis la bouche se referma dessus et elle téta la belle de nouveau, cependant elle s'arrêta très vite pour ne pas tirer plus de lait et se vint les mordiller. Là encore la douceur, devint fougue, et petit à petit le téton était mordu avec plus de force. Comme si elle cherchait sans cesse à diffuser bien être et douleur ses mains s'attardèrent avec plus d'insistance sur les lèvres intime, venant pénétrer enfin le temple secret de sa compagne.

Les doigts se succédèrent dans une danse endiablé, entrant chacun tour à tour jusqu'à ce que les 10 soit brillant du nectar de Ruby. Puis ils commencèrent à entrer de concert, d'abord un, puis deux, semblant tester tout les combinaisons possible alors que les tétons étaient mis au supplice. Et enfin la descente repris, la belle venant se lover dans le giron de sa féline. Elle continuait à jouer de ses doigts en observant son travail et après un souffle chaud sur le clitoris vint saisir la chaîne et commença à tirer dessus par de petits coups juste stimulant. Petit à petit une seule main commença à s'attarder sur l'intimité, l'autre vint saisir la chaînette pour continuer la stimulation alors que la maîtresse venait donner les premiers coups de langue sur la pointe de plaisir.


« Si tu jouis sans mon autorisation tu seras aussi punie », dit elle en levant les yeux vers Ruby, cherchant le regard de la féline alors que sa langue lapait de façon visible le clitoris de la demoiselle.

Petit à petit la chaînette fut tirée plus souvent, toujours avec précision et sans douleur. Les doigts semblèrent prendre un but, entrant et sortant avec entrain, d'abord un, puis deux et bientôt trois. La stimulation devint plus vive, tirant un peu plus alors que la langue léchait ou que la bouche suçoter la zone sensible. Avec un sourire la maîtresse leva de nouveau les yeux vers sa compagne, sachant que tant de stimulation devait être un plaisir étrange tintée d'une douleur normalement supportable et qui devait attiser son excitation et son plaisir, le plus douloureux étant peut être de se retenir de jouir.


« Crois tu que je puisse rentrer toute la main ? », demanda-t-elle d'une voix qui indiquait une fausse question, un quatrième doigt venant prendre place dans l'intimité de la neko, « Je crois que nous allons le savoir tout de suite », ajouta-t-elle en ajoutant le dernier presque dans l'élan, sa main s'enfonçant jusqu'au poignet dans les chairs de sa partenaire, « bien ... bien ... maintenant tu as le droit de jouir », conclut-elle avec satisfaction en se redressant pour bien voir le visage de Ruby, un point lui pénétrant avec fouge, l'autre main stimulant son clitoris en tirant follement sur la chaînette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Lun 22 Oct 2007, 19:39

Ruby commençait à pousser de petits cris dans elle reçu les premiers mordillement sur son oreille, mais ne montra aucun signe de rébellion. Elle appartenait à sa maîtresse, elle ne pouvait donc pas se le permettre. Et puis une part de curiosité en elle la poussait à chercher de comprendre, de comprendre comment chercher le plaisir caché derrière la douleur. C'est quand ces mordillements se transformèrent en léchage qu'elle saisie le principe, que les les marques des morsures laissèrent place au plaisir.

C'est ainsi que par la suite elle laissa son 'soi' félin reprendre le dessus de sa personnalité, d'une manière très légère. Pendant les caresses elle ronronnait, et pendant les actes de douleurs elle miolait, notamment pendant que ses seins furent soulevés, ne pouvant les empêcher d'expulser quelques jets de lait. Ensuite elle relâcha ses nerfs en recevant les baisers de sa maîtresse, sursautant en sentant le traitement que recevait son intimité. Cela avait l'air de lui faire plaisir, puisqu'elle pris le dessus sur le baiser pour manifester son remerciement, par sa douceur caractéristique.

La jeune Neko fit un timide hochement de tète en guise de compréhension, lui indiquant qu'elle était prête à subir la moindre de ses envies. Certes se faire fessée pourrait l'amuser, mais dans le contexte présent elle préférait faire tout son possible pour plaire à Saphira. Si les gestes suivant lui furent tout aussi agréables malgré la douleur, ses cris en furent plus bruyant, tant la russe commençait à abuser du corps de sa soumise à un niveau supérieur. Encore une fois l'intensité de la voix de Ruby changeait au fur et à mesure du traitement, revenant aux ronronnement quand elle fut tétée, peut être ce qu'elle préférait le plus.

"Oui maîtresse je saurait me contenir pour votre plus plus grande fierté AAAhhh!!"


Elle eut juste le temps de répondre que la chaînette fut tirée. Elle n'eut pas mal mais le plaisir reçu en fut intense. Malgré sa réponse elle ne savait pas si elle tiendrait, mais elle voulait de tout coeur essayer. Cependant elle savait que ça ne serait pas facile. Son corps tremblait de plus en plus, alors que l'envie de se relâcher montait en elle. Sa peau commençait à se recouvrir de chaire de poule, et commençait à reffletter avec harmonie la lueur de la lune, grace à la transpiration qui se formait.

"!!!"

Elle laissa pousser un cris de surprise en entendait la dernière proposition de Saphira. Elle n'en avait pas peur, mais il s'agissait simplement d'une pratique dont elle avait ignoré jusque là l'existence. Sans douleur la main la pénétra, mais sans plaisir non. Les tremblements se devenaient plus destructurés. Et, des la première seconde où la maîtresse blonde eut finis de donner son autorisation de jouir, Ruby ne perdit pas de temps pour relâcher un puissant miolement et un puissant jet de cyprine, qui ne lui manqua pas de lui apporter douleur car il était bloqué par la main de sa dominatrice. Mais en fin de compte, la Neko en sortit le plaisir au lèvres, scrutant le ciel comme pour remercier une quelconque divinité de la maîtresse que le destin lui avait offerte. Puis, son regard se rabaissa en direction de Saphira. Avec difficulté elle tendit un bras en sa direction, pour qu'elle l'aide à se redresser et la laisser la remercier pour cette découverte.

"Maitresse... C'est la première fois que j'ai reçu un orgasme d'une telle intensité... Je vous en remercie... Vous voulez me faire l'amour jusqu'à mon épuisement... Je ne veux pas m'y opposer, de toute manière je n'en ai pas le droit... Mais je m'en voudrait de m'évanouir de sommeil sans vous avoir comblée... Je veux... Enfin je suis prête à vous faire la moindre gâterie que vous désirerez..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Jeu 25 Oct 2007, 13:38

Les premiers rayons du soleil vinrent doucement lécher le corps des deux jeunes femmes, troublant le sommeil de la maîtresse. La belle ouvrit les yeux simplement et cligna ceux-ci un instant le temps de s'adapter à la lumière nouvelle. Elle sourit en regardant l'astre commencer à apparaître sur l'horizon, naissant au milieu des eaux comme si le feu n'avait aucune limite. La maîtresse regarda sa compagne avec tendresse, l'embrassa doucement sur le front et avec précaution se dégagea de son étreinte.

Saphira se leva lentement, chaque geste étant mesuré et visant à préserver le sommeil de Ruby. Elle s'étira en poussant un petit gémissement puis se dirigea vers l'océan, des grains de sable tombant de son corps à mesure qu'elle avançait. La femme des terres du nord réprimant un frisson quand son pied pénétra dans l'eau, la fraîcheur la surprenant après la chaleur que la neko avait maintenu toute la nuit lovée contre elle. Le coeur léger et l'humeur en fête elle avança jusqu'à ce que les vagues lui caressent le dessous des fesses et commença des ablutions simples pour chasser le sable et s'éveiller complètement.

Le bruit du moteur attira son attention, elle se retourna et salua de la main en voyant Enya descendre de la moto qu'elle avait ramené du bateau de Margareth. Tranquillement elle retourna vers la plage, observant la féline qui dormait encore se chauffant sensuellement au soleil. Un sourire coquin apparu sur les lèvres de la dominante en repensant à la soirée qu'elle venait de vivre, et à la fin de soirée qu'elle avait offerte à Ruby. Peut être n'aurait elle pas dû poursuivre, peut être la neko se sentirait elle vraiment frustrée ce matin, son sourire s'élargit un peu plus, après tout la frustration ne lui fera pas de mal.


« Tu n'aurais pas du me défier alors ma belle », se souvient elle avoir dit en dévorant les lèvres de son amante, « Tu vivras à mes cotés de nombreuses années si tu le désires, tu auras l'occasion ne serait ce que demain de me montrer tes talents », avait elle poursuivit d'une voix si sensuelle avant de se jeter à nouveau à l'assaut du corps de sa compagne.

« Merci Enya », dit la belle nymphe en sortant de l'eau, prenant la serviette que la conductrice lui tendait.

« J'ose croire que votre soirée fut bonne ? », demanda la belle brune en souriant, connaissant déjà la réponse.

« Très bonne oui », ne put s'empêcher de répondre Saphira en regardant sa féline endormie.

La belle demoiselle aux cheveux châtains commença à se sécher, pensant toujours à la soirée en ne quittant la neko des yeux. Comment une si frêle créature avait elle pu tenir aussi longtemps ? Elle avait encore du mal à croire que Ruby ne se soit endormie d'épuisement qu'au bout du quatrième orgasme, la belle avait des ressources insoupçonnées qui étaient fort appréciable. Elle prit sa combinaison de moto qu'elle enfila à moitié, elle noua les manches autour de sa taille comme une ceinture, restant ainsi torse nu et après un baiser à Enya laissa la servante rejoindre la limousine et partir.


« Réveille toi ma puce ... il est temps pour nous d'aller prendre un petit déjeuner ... », dit elle doucement en caressant les cheveux de la neko, sa main venant effleurer les douces lèvres qu'elle vint embrasser tendrement, « Allez debout ma belle, tu pourras te reposer quand nous serons rentrée ... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Lun 29 Oct 2007, 23:39

Le réveil de Ruby fut très lent. Elle ne sais pas ce qui l'avait sortit de ses rêves, mais l'air frais du matin était très agréable, et de très faibles vagues chatouillait ses pieds. Une fois les yeux ouvert elle paniqua quelque secondes ayant peur d'avoir été abandonnée, mais elle se réjouit de retrouver sa maîtresse, qui se préparait, ne prenant pas la peine de cacher sa poitrine, au grand bonheur de sa neko. Elle ne se rappelait que très vaguement de la soirée de la veille, se souvenant juste que sa maîtresse avait joué sans relâche avec son corps, mais que en fin de compte cela avait été très agréable. Mais les multiples orgasmes qu'elle avait reçu avaient été très puissants au point de faire évanouir la jeune chatte.

C'est la voix de Saphira qui mit fin au réveil. Par un long ronronnement elle étira chacun de ses os, comme si elle s'inclinait face à la russe, bien que cela n'en était pas son intention première. Puis elle se rallongea pour rester sur le coté, fixant sa maîtresse avec du remerciement dans son regard. Son humeur était très calme, autant que le niveau de la mer sans vent. Son sourire s'agrandissait au fur et à mesure que la femme blonde se rapprochait. D'une docilité parfaite Ruby l'attendait, voulant pleinement profiter du premier réveil en sa compagnie.

"Merci"

Fut le seule mot que prononça la jeune adolescente avant le baiser de sa maîtresse, un seul mot qui résumait entièrement ce qu'elle avait ressentit de la veille passée. Après s'être débarrassée du sable qui était resté contre sa peau, mécaniquement elle se lécha le bras pour se le nettoyer mais fit une fine grimasse en sentant le gout salée de sa peau à cause de l'eau. Ensuite elle se releva assez lentement, elle était quand même encore légèrement fatiguée malgré la délicieuse nuit qu'elle avait passée, et souria d'autant plus quand sa maîtresse lui parla de repos.

Ne pouvant résister au corps de sa maîtresse à moitié nue, elle l'enlaça de bonheur, calant sa tete au creux de son cou, profitant une dernière fois de sa chaleur, car le vent commençait à se faire froid. Les yeux fermés, elle se voyait déjà chez Saphira, en train de se baigner dans de l'eau non salée pour se laver, puis de faire une sieste contre le corps de sa dominatrice, mais pour l'instant, il était temps d'aller prendre le petit déjeuner comme l'avait expliqué celle qui régissait maintenant sa vie. Et puis bien que encore fatigué elle ne pouvait cacher que la faim commençait à arriver.

"J'espère faire partie du petit déjeuner maitresse... Je vous remercie de me proposer un peu de repos ça me fera le plus grand bien. Un bain en votre compagnie et une sieste blotie contre vous me suiferons amplement, si vous n'êtes pas trop occupée aujourd'hui..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   Mer 31 Oct 2007, 13:14

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage, bruit de vagues et séduction ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage, bruit de vagues et séduction ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤Neko Kainushi¤ :: Hors de la ville. :: La plage.-
Sauter vers: