¤Neko Kainushi¤

Neko: Chat. Kainushi: Maître.
 
AccueilPortailCalendrierFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Visite chez le marchand de fruit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Visite chez le marchand de fruit   Lun 21 Mai 2007, 13:10

"Enya est la conductrice de la limousine, nous nous connaissons depuis quelques années et c'est une des rares amies que j'ai, dans un sens oui, je crois qu'on peut dire que je l'aime, je sais qu'elle m'aime aussi d'ailleurs.", elle prit un instant pour sourire puis poursuivit, "c'est grâce à elle si tu es ici aujourd'hui, c'est elle qui m'a demandé de venir te chercher, quand tu auras le temps penses à la remercier toi aussi.", dit elle d'une voix tendre mais suffisamment autoritaire pour que son ordre ne passe pas inaperçu.

Il n'y avait pas de doute, la demoiselle était encore une vrai petite fille, Saphira s'en rendit compte lorsque le regard de la Neko sembla briller de million d'étoiles. Il y avait quelque chose de déstabilisant à penser que la vie de cette demoiselle était maintenant entre ses mains, qu'elle devrai s'occuper de son éducation et de son évolution. Elle montrait déjà une habitude à obéir ce qui était en soit une bonne chose. Et comme toutes les enfants elle montrait de l'attachement à certaine chose, sa peluche étant la première d'entre elles. La maîtresse se souvenait encore de la sensation de chaleur de la petite main dans la sienne et de la façon qu'elle avait de la tenir serrée. Quand elle entendit l'enfant parler de Titange elle ne put s'empêcher de rire.


"Ne soit pas déçu mais Titange n'a pas d'ailes, mais elle est vraiment très très belle. Quelque part c'est malgré tout vraiment un ange, elle m'a sorti de la grisaille qui entourait ma vie, je dois avouer qu'elle est une lumière pour moi. Si tu te le demandes elle je peux te le dire je l'aime, elle est à moi, c'est ma féline, mais j'en suis venu à vraiment éprouver de l'amour pour ma compagne.", dit elle en souriant et en parlant d'une voix douce.

Elle regarda la petite culotte noire rejoindre le sol et se surpris à être malgré le jeune âge de la Neko excitée par ce geste. Cependant c'est l'étrange voix mécanique qui fit sursauter Saphira quand au contenu des paroles elle se demanda si tout ceci était une plaisanterie ou s'il y avait un fond de vérité là dedans. Elle conclut rapidement que la Neko ne devait pas jouer, car une fraction de seconde après qu'elle eut annoncé qu'elle était une arme elle reprit sa voix de petite fille, le ton changea du tout ou tout pour redevenir délicat et juvénile. Après un énoncé étrange sur le fait qu'elle soit la première arme Neko, un concept étrange surtout vu le jeune âge de "l'arme", elle dit de sa petite voix à elle qu'elle aimait deux choses et d'une façon déguisée qu'elle se sentait seule. Doucement avec tendresse, Saphira guida la demoiselle du fauteuil à ses jambes, l'installant sur elle.


"Je suis navrée, je suis ta maîtresse, je ne serai pas ta maman", dit elle en déposant un baiser dans le creux du cou de Mitsuki, "mais je prendrai soin de toi je te le promet, tu ne seras plus plus seule maintenant", puis doucement elle tourna le visage de la féline, et comme avec Enya viens déposer un baiser sur les lèvres de sa compagne, un baiser doux et tendre, une caresse subtile des lèvres pendant qu'elle enroulait ses bras autour de la taille de l'enfant, "Mitsuki est un prénom délicieux", dit elle en rompant le baiser, rougissant légèrement de ce geste lui étant venu naturellement même avec une si jeune enfant.

La voiture s'arrêta alors et la portière s'ouvrit, Enya sourit en se poussant, dévoilant un stand de fruit dont l'ensemble des couleurs présente semblait briller comme un arc en ciel sur l'étalage. Saphira fit descendre Mitsuki et la suivit jusqu'à l'étal, de là elle commença à regarder l'ensemble des fruits présent et commença simplement à piocher et faire son marché, elle se contenta de choisir des cerises qu'elle mit dans un sac en plastique en souriant. Elle en donna également un à Mitsuki puis avec un bisou sur la joue lui donna la toute première vrai consigne en s'agenouillant pour lui faire face.


"Tu peux choisir autant de fraise que tu veux trésor, mais attention, il ne faut pas que tu tombes malade en n'en mangeant trop. Quand tu as fini reviens me voir nous irons payer. Ensuite nous irons t'acheter des vêtements et des chaussures.", alors que la Neko s'apprêtait à partir la maîtresse la retint doucement par l'épaule, "Et mon baiser alors ?", demanda-t-elle sans réfléchir en tendant les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Mitsuki
Invité



MessageSujet: Re: Visite chez le marchand de fruit   Mar 22 Mai 2007, 12:24

Sa maîtresse était vraiment une femme étrange. Elle changeait de caractére en quelques secondes, passant de la joie à la colère puis au calme plat. Mitsuki avait l'air de la destabiliser. C'est vrai que s'occuper d'une enfant n'est jamais une chose facile. Surtout une enfant comme celle-ci. Elle obéissait toujours, une chose que les jeunes personnes n'arrivent en général pas à faire. On aurait pu croire que cette Neko était tout simplement docile mais non...Même si on lui ordonnait de sauter par la fenêtre, Mitsuki le ferait. Pourquoi? Parce qu'une arme est un objet, une arme sert à obéir à son maître ou sa maîtresse. Alors la fillette le faisait sans même se poser une seule question. Elle écouta la jeune femme qui lui dit que c'était grâce à Enya qu'elle était ici et la fillette se promit de lui faire un beau cadeau et en plus un bisou. Elle remarqua l'attitude de l'humaine quand elle parlait de Titange. Une attitude bien douce pour une personne qui avait l'air plutôt dure. Mitsuki sourit, elle l'aimait déjà beaucoup sa maîtresse. Elle se mit alors à compter sur ses doigts tous les cadeaux qu'elle allait faire.

- Un pour Enya, un pour Titange et un trés gros pour maîtresse...Ca fait trois cadeaux!

Elle grava bien le chiffre dans sa mémoire pour être sure de s'en souvenir. Toute souriante, elle laissa sa tendre et adorable maîtresse la prendre sur ses genoux. Mitsuki l'aimait de plus en plus. Elle était si douce et toujours gentille avec elle. Il ne lui en fallait pas plus pour qu'elle adopte entiérement cette nouvelle personne dans son coeur. D'ailleurs, l'humaine faisait des choses que les autres ne font pas. Elle enroula ses bras délicatement autour de la taille de l'enfant et vint déposer un baiser dans son cou puis sur ses lévres. Mitsuki aimait bien. Pour elle, ce geste signifiait que sa maîtresse l'adorait autant qu'elle-même adorait sa maîtresse. Ca lui fait enormement plaisir. Avec etonnement, elle s'aperçut que le teint de sa maitresse devenait un peu plus rouge que d'habitude. Un sourire enfantin et juvénil s'afficha sur son petit visage. Elle passa ses bras derriére le cou de sa maitresse et l'enlaça tendrement. Une phrase franchit alors le seuil de ses lèvres.

- Moi je l'aime ma maîtresse.

La porte s'ouvrit, venant briser l'etreinte entre la dominante et sa dominée. Enya apparut dans l'encadrement ainsi qu'un superbe étalage de fruits. La fillette n'en croyait pas ses yeux et les ouvrit tout rond. Comme c'était beau toutes ces couleurs chatoyantes. Elle se sentait revivre. Sa maitresse sortit et petie Neko la suivit en trotinant et en lui tenant un pan de robe dans sa petite main fragile. L'humaine prit un sac plastique puis un autre qu'elle tendit à Mitsuki. Les yeux emerveillés de l'enfant fixaient ceux de l'adulte. Son amour de maîtresse lui donna une consigne et s'agenouilla, son visage touchait presque celui de la petite fille. Cette derniére comprit ce qu'il fallait faire : Prendre des fraises mais pas trop pour pas tomber malade sinon sa maîtresse serait triste. Elle sourit une fois de plus. La Neko fit demi tourpour retrouver l'étalage de fruits mais l'humaine l'arrêta. " Et mon baiser alors? " . Mitsuki pencha la tête et se n'est que quand la dominante tendit les lèvres qu'elle comprit. Elle lui sauta au cou pour la caliner un peu puis déposa un petit baiser sur ses lèvres. Puis elle partit le coeur joyeux vers les fruits. Elle compta encore les cadeaux qu'elle devait faire. Trois. Mais elle ne savait pas du tout ce que Enya, Titange et sa maîtresse préféraient comme fruit. Les oreilles de la petite Neko s'abaissérent légérement puis remuérent. Elle allait quand même trouver quelque chose. Pour Enya...Elle regarda longuement tous les étalages. C'était si dur de choisir! Comment savoir ce qui ferait plaisir à la jeune femme? A ce moment là, elle vit les framboises. Aprés tout, tout le monde aime les framboises, non? Et puis les lèvres de la jeune femm étaient soulignées par un rouge à lèvres dont la couleur faisait penser aux framboises. Elle en prit donc une poignée pour la conductrice qui semblait compter beaucoup pour sa dominante. Maintenant, pour Titange! Les chats, qu'est-ceque ça mnge en général? Pas des fruits, surement du thon mais il n'y en avait pas du tout ici. Déçue, Mitsuki tenta quand même de trouver un fruit pour l'autre Neko. Elle dénicha un abricot qu'elle trouvait trés joli. En supposant que Titange était aussi jolie que l'humaine l'avait décrit, elle pouvait ressembler à un abricot. Elle en prit deux et les mit dans son sac. Enfin, pour sa maîtresse elle trouva ce qui lui ressemblait le plus assez facilement. Une pêche. Parce qu'elle était douce, autant sur le plan moral que sur le plan physique : Sa maîtresse avait une peau de pêche, si douce que l'on glissait presque dessus et en plus elle sentait vraiment bon. Voilà! Elle en prit trois. Enfin, elle se dirigea vers les fraises où elle ne prit qu'une poignée. C'était largement suffisant et elle ne voulait pas tomber malade. Elle courut alors vers sa maîtresse et lui montra le sac. Elle montra petit à petit les fruits en indiquant pour qui ils étaient et pourquoi elle les avait choisi.

- Les framboises elles sont pour Enya parce qu'elle à du rouge comme les framboises sur les lèvres! L'abricot c'est pour titange parce que c'est joli et que Titange est jolie! Et la pêche c'est pour maîtresse parce qu'elle a la peau douce et qu'elle est gentille!

Elle regarda d'un air hésitant les deux femmes. Pourvu que les fruits leur plaise...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite chez le marchand de fruit   Jeu 24 Mai 2007, 11:16

Saphira laissa simplement la Neko choisir les fruits, elle remarqua rapidement que celle-ci ne prenait pas que des fraises et désobéissait donc à son ordre mais elle décida de ne pas intervenir de suite. Elle aimait repousser ce genre de moment, et étrangement le sourire et les gestes de Mitsuki était si mignons qu'elle ne pouvait se résoudre à briser le bonheur de la fillette. Elle secoua la tête et se gourmanda, visiblement Titange l'avait adouci bien plus qu'elle ne l'avait pensé et quelques parts elle en avait peur, ne voulant plus retomber dans la position de dominée ou d'esclave comme elle l'avait été, il lui faudrait certainement trouver une façon d'asseoir sa position de maîtresse

Alors qu'elle était en train de penser à tout cela, la demoiselle revint avec son sac plein de fruit et avant que Saphira puisse dire quoi que ce soit la fillette commença ses explications. Elle l'avait su dès qu'il était devenu évident que les fruits n'étaient pas pour l'enfant elle même mais des cadeaux pour d'autre, elle ne pourrait rien reprocher à la féline, et étrangement cela lui réchauffa le coeur. Devant le regard d'hésitation de la petite Neko la maîtresse afficha un sourire doux et en prenant trois autres sacs elle se posa assise sur ses talons.


"C'est très gentil mon trésor, je suis sure qu'elles apprécieront ton cadeau, je suis très touchée", dit elle en ébouriffant les cheveux de sa dominée, "Alors je suis aussi douce qu'une pêche ?", dit elle en changeant les fruits, les mettant dans des sacs séparés, "C'est la première fois qu'on me le dis", ajouta-t-elle en déposant un baiser sur le front de Mitsuki.

Puis tranquillement elle tendit les cinq sacs à la vendeuse qui les prit et les pesa un à un, énonçant le poids de chacun et le prix, attendant à chaque fois un accord de la maîtresse Elle pesa le sac de fraises en second position et annonça un poids qui fit rire Saphira, celle-ci refusa à la vendeuse de le fermer et le repris gentillement. La maîtresse se remit à la hauteur de sa féline et lui rendit avec un sourire.


"J'avais dis quelques une mon trésor, mais un peu plus ne peut pas nous faire de mal, moi aussi j'ai envie de fraise, retourne donc rajouter une poignet ou deux tu veux bien ?", demanda-t-elle.

Alors que la Neko gambadait vers les fraises la maîtresse remarqua qu'elle venait de faire une proposition et non de donner un ordre, il semblerai que les enfants soient une faiblesse, sûrement leur coté mignon conclut-elle. Elle laissa la vendeuse finir, peser à nouveau les fraises au retour de Mitsuki, puis la dominante régla les achats et reconduisit sa Neko à la limousine, lui laissa le sac de framboise pour Enya afin qu'elle puisse lui offrir elle même avant de se mettre en route pour le magasin de vêtements. Pendant le trajet elle ouvrit le sac de fraise et en donna une à Mitsuki en mangeant elle même une, puis elle sortit une bombe de crème chantilly qu'elle avait acheté en cachette à la marchande et en répandit sur une autre fraise.


"Tiens goûte mon trésor", dit elle en tendant la fraise, puis en changeant d'avis elle vint la caler entre ses dents avant de se pencher vers sa compagne.
Revenir en haut Aller en bas
Mitsuki
Invité



MessageSujet: Re: Visite chez le marchand de fruit   Dim 15 Juil 2007, 00:37

Le sourire de son adorable maîtresse réchauffa immédiatement le coeur de la fillette et dissipa tous les doutes qu'elle portait sur la sélection des fruits un peu avant. La magnifique créature tendit gracieusement un bras vers les sacs et en prit trois avant de s'asseoir pour arriver à la hauteur de Mitsuki qui s'en voulut un peu d'être trop petite pour que sa gentille maîtresse n'ait pas à faire des efforts supplémentaires. Les paroles qui suivirent cet acte redonnérent à la Neko un visage rayonnant et un sourire tout aussi éclatant de bonheur. A la question concernant la douceur de la peau de la dominante, Mitsuki murmura un " oui " de sa petite voix. La main de la belle demoiselle dans ses cheveux était une sensation des plus agréables tout comme le baiser sur le front. Les yeux malicieux de l'enfant furent tintés d'une once de bonheur qui disparut quand la jeune femme se redressa et tendit les sacs à la vendeuse.

A la grande surprise de la Neko, sa maîtresse éclata de rire en entendant le poids du sac de fraises. Elle refusa même de le fermer. Tout de suite, la fillette s'empourpra et des larmes lui montèrent aux yeux. Pas parce qu'elle n'aurait pas les fraises mais parce qu'elle avait déçu sa maîtresse. Peut-être qu'elle avait pris trop de fruits et qu'il ne fallait pas ! Se maudissant intérieurement de ne pas savoir faire ce qu'on lui demandait, la féline s'apprêtait à reprendre le sac pour reposer les fraises mais sa maîtresse lui fit un sourire qui calma aussitôt sa peine. Elle n'avait pas l'air de lui en vouloir, Mitsuki en aurait presque sauté de joie ! Au lieu d'en prendre trop, elle n'en avait pas pris assez. La jeune femme voulait aussi des fraises ! Toute excitée à l'idée de faire plaisir à sa dominante, l'enfant lui fit un grand sourire avant de repartir vers les rayons en gambadant joyeusement.

Arrivée devant l'étalage de fraises elle en attrapa une poignée mais jugea que les fruits n'étaient pas assez beaux pour sa supérieure. Elle leva un peu les yeux et s'aperçut que les fraises un peu plus au fond avaient l'air beaucoup plus belles que celles de devant. Se mettant sur la pointe des pieds, le bras tendu vers les fruits et la langue tirée pour se concentrer, la Neko réussit enfin à attraper quelques fraises et les mit dans le sac. Elle renouvela sa gymnastique encore une fois et s'assura d'en avoir pris assez avant de revenir vers sa maîtresse, le visage rayonnant et un peu rouge après les efforts.

Comme tout semblait convenir à la jeune femme, elle paya et attrapa la main de sa Neko afin de la conduire à la grande et longue voiture. Elle lui tendit le sac de framboises, lui expliquant qu'elle devrait elle-même le donner à Enya. Les yeux de la Neko brillèrent de bonheur une nouvelle fois. Elle s'approcha lentement de la conductrice et lui offrit le sac. La demoiselle parut contente et remercia gentiment Mitsuki qui lui fit son plus beau sourire. Maintenant, il fallait se mettre en route pour le magasin de vêtements. Excitée comme une puce à l'idée d'avoir des fraises et bientôt des vêtements, la fillette arrivait à peine à tenir en place. Au bout d'un moment, sa maîtresse ouvrit le sac de fraises et en donna une à Mitsuki pendant qu'elle en mangeait une elle-même. La Neko savoura le fruit jusqu'à la dernière seconde, pensant que c'était le meilleur qu'elle ait jamais gouté. Puis la jeune femme sortit une bombe de chantilly de son sac. Se souvenant à peine du goût sucré et tout à fait succulent qui lui avait envahi la bouche la première fois qu'elle y avait gouté, l'enfant regarda avec émerveillement la bombe.

Après avoir répandu la crème sur une fraise, elle la tendit à Mitsuki mais se ravisa et vint caler le fruit entre ses deux rangées de dents blanches. Quand elle se pencha en avant, la Neko comprit que sa maîtresse voulait qu'elle mange la fraise. Doucement, elle approcha son visage de celui de la belle dominante et saisit le fruit entre ses dents avant de le croquer. De la créme vint s'écraser sur sa frimousse et sur le visage lisse et parfait de sa supèrieure. Machant la fraise avec bonheur et entrain, Mitsuki s'aperçut qu'un peu de créme chantilly subsistait sur le nez de sa maîtresse. Elle tendit lentement un doigt vers la narine de sa patronne mais s'arrêta brusquement à mi-distance. Pensant que la jeune femme préférait sa langue à son doigt, elle approcha sa bouche du nez et entreprit de lapper la crème sucrée. Avec un sourire, elle se remit à sa place et regarda sa maîtresse, les yeux pétillants de malice.


- Les fraises sont très bonnes mais pas autant que les lèvres de maîtresse !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite chez le marchand de fruit   Mar 28 Aoû 2007, 10:52

De sa langue Saphira retira la crème chantilly qui restait aux coins de ses lèvres, savourant en mâchant doucement le fruit. Elle regardait en souriant tendrement la demoiselle, la petite fille qui savourait la fraise avec un plaisir évident. Lorsque la petite main s'approcha d'elle, elle s'avança, se penchant sans trop comprendre. Elle rit quand finalement ce fut la langue qui vint lécher son nez et retirer la chantilly qu'elle n'avait pas vu. L'innocence de la voix la fit rire légèrement et ébouriffer une fois de plus la chevelure de sa compagne.

« Coquine va ! », dit elle affectueusement, « Tu as très bien choisi mon trésor, les fraises sont délicieuses et ... », elle se pencha pour avoir le visage à la hauteur de Mitsuki, lui sourit doucement, « tes lèvres sont ... », la jolie russe vint doucement embrasser la féline, un baiser tendre, « délicieuses », conclut elle avec un clin d'oeil en se redressant.

« Nous sommes presque arrivée déjà, mais une dernière fraise ne nous fera pas du mal », dit elle avec malice en piochant dans le sachet.

Elle allait recommencer à mettre de la crème dessus puis lui vint une autre idée. Elle regarda Mitsuki, lui sourit et étrangement rougit aussi, doucement elle se tourna faisant dos à sa petite camarade, déposa la fraise sur son giron et commença à déboutonner son chemisier. Elle en écarta un pan et toujours en rougissant vint déposer de la chantilly tout autour du téton qui déjà se tendait d'excitation. Quand elle jugea que la petite montagne de chantilly était suffisante elle y plaça au bout la fraise et se retourna avec presque un air timide.


« Voilà, la dernière fraise doit être spéciale », dit elle avec le rouge aux joues et une voix douce et délicate, dévoilant ainsi son sein droit à la neko mais dont le bout était enseveli sous la crème, le sein gauche toujours caché par le pan du chemisier.

Le regard plein de malice elle regarda la neko et en lui tendant la main l'invita à approcher. Saphira était des plus troublée, sa compagne était si jeune, était ce bien normal de procéder ainsi ? Mais la demoiselle semblait partager ces envies ... Il y avait quelque chose de différent avec Mitsuki, certes la situation était excitante, mais il s'agissait avant tout d'une douceur extrême, d'une grande tendresse et non d'une jeu physique et ardent comme avec Titange, donnant une couleur différente à la relation qui commençait à s'établir entre la maîtresse et la neko.


« Quel genre de vêtements souhaiterais tu porter ? », demanda Saphira, le fait de parler la soulageant en attendant de savor si la demoiselle viendrai ou non manger la fraise sur son sein, « Je dois avouer que je te verrai bien dans une jolie robe à fleur, hi hi, je crois que si nous ne prenons garde je risque de jouer à la poupée avec toi en passant mon temps à t'habiller et te déshabiller », fit elle avec amusement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite chez le marchand de fruit   Aujourd'hui à 19:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite chez le marchand de fruit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» Une petite visite chez le médecin [PV Archange et Jessie]
» Visite chez l'artisan
» Une visite chez le mécano[Avorté]
» Invention Tarriennes et internement forcé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤Neko Kainushi¤ :: Quartier Ouest. :: Petit magasin.-
Sauter vers: