¤Neko Kainushi¤

Neko: Chat. Kainushi: Maître.
 
AccueilPortailCalendrierFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée en ville, arrivée en cage. [PV : voir ma demande]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Archibald



Masculin
Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 12/01/2008

Feuille de personnage
Métier: promeneur
Orientation sexuelle: Hétérosexuel

MessageSujet: Arrivée en ville, arrivée en cage. [PV : voir ma demande]   Sam 12 Jan 2008, 23:36

Le bateau venait d’accoster, Pour Archibald cela signifiait le début d’une nouvelle vie, il se regarda dansa le miroir de sa cabine, il resta à sa contempler un moment, il se demandait à quoi ressemblerait ce lieu, comment se comporteraient les gens avec lui, il se demandait si les gens de cette île sont habituer à recevoir des nekos de laboratoires, espérant que ce ne soit pas des scientifiques il s’avance vers la porte, il pénétra dans le couloir blanc, les gens semblaient un peu étonné de voir un neko sa promener hors d’une cage, cela mettait Archibald un peu mal à l’aise, les gens le regardaient, il vit alors un panneau indiquant le pont inférieur, il suivit cette direction, et une fois arrivé, il contempla l’île.

Une grande île, une ville non loin de la côte, il y avait des résidences sur la côtes, des villas, cet endroit était magnifique, le soleil brillait haut dans le ciel, des oiseaux en tous genre se promenaient dans le ciel bleu, peu de nuage à l’horizon, le bateau était immobile, un homme en noir s’approcha d’Archibald.


- Monsieur, venez avec moi
- Tout de suite

Archibald le suivit sans discuter, il se détourna lentement de son beau paysage, ils descendaient sur le dock, une fois dessus, on demanda à Archibald s’il préférait la laisse ou bien si ceci allait, il fronça un sourcil, il se disait que l‘homme qui avait posé cette question était vraiment pitoyable, Archibald dit alors :

- Je ne suis pas un chien, je ne mords pas moi !

Sur ce, il se mit en route, on lui indiqua une voiture noire, on l’invita à y monter, c’était sans doute le début d’une longue vie de servitude, mais Archibald s’en moquait, au moins il ne risquait plus de sourire ou de servir de cobaye, il était en sois bien plus libre que d’autres nekos.

La voiture se mit en route, sur la banquette de cuir arrière, Archibald était seul, il s’allongeât quand on lui annonça que le voyage serait un peu long, il regardait le ciel par la fenêtre teintée, la journée était belle, la ville semblait calme, on était dimanche, cela expliquait le calme et les rues presque vide, Archibald demanda ce qu’était devenue ses bagages, on lui dit qu’elles étaient dans le coffre, Archibald voyait légers, juste quelques vêtements et ses journaux intimes, on lui avait accorder de les emporter, on n’avait rien censuré sur leurs contenus, jugeant qu’ainsi on pourrait, mieux juger Archibald sur l’île, le comprendre au travers de son passé.

La voiture s’arrêta, le moteur se coupa, on ouvrit la porte Archibald sortit, il faisait bon, pas trop de vent il portait sur lui un t-shirt noir et un pantalon jeans noir, dans sa poche, son porte-feuille, il alla vers le coffre, on lui donna sa valise.


- Merci, alors c’est ici ?

Archibald pointait du doigt la devanture d’un magasin de neko, ce magasin avait l’air calme, il était écrit ouvert sur la porte, à croire que se magasin en fermait même pas le dimanche, Archibald reconnut dans la rue un camion qu’il avait aperçut sur le dock, il était charger de neko et les cages semblaient partirent dans différent magasin de la rue, sans doute étais-ce eux la marchandise, Archibald ne se trouvait pas mieux placé qu’eux, enfin au moins il avait de l’argent et ses affaires.

- Oui c’est ici mon vieux

L’homme invitait Archibald à entrer, la porte s’ouvrait une clochette retentit, plusieurs neko se redressaient, visiblement choqué ou déçu de voir un neko entrer avec une valise, le vendeur s’avançait, il se mit face à Archibald et l’examina en vitesse.

- Très bien, il est comme on me l’a dit, j’en prendrais grands soins

Archibald sentait comme une fausse note dans la phrase du vendeur, Archibald savait que l’on avait prévenu celui-ce de son arrivée, il se pencha pour le saluer et lui sourit, l’home en noir s’avança alors il donna de l’argent au vendeur puis s’en alla, le vendeur invita Archibald à s’asseoir sur une table près du comptoir, Archibald le fit sans discuter, il regardait autour de lui, certains neko se moquaient de lui, d’autre l’insultait, mais il n’y prêtait aucune attention, seul le vendeur l’intéressait.

- Très bien, tu t’appelle Archibald Frei c’est bien ça ?
- Archibald Freï, vous le prononcer mal mais c’est bien cela.
- Ok, tu as bien vingt-cinq ans et tu viens des labos de Neko-Factory ?
- Oui, pourquoi me poser vous des questions dont la réponse est sur votre feuille ?
- En fait, je voudrais juste vérifier la marchandise
- Je ne suis pas une marchandise, j’ai choisi de venir ici.
- Rhoo… ça va, fait pas une crise

Le vendeur posa son bloc de feuille, il regard le neko et lui tendit un verre, il le remplit d’une boisson de couleur blanche et à la forte odeur d’alcool, il s’en servit un et puis il trinqua avec Archibald.

- A la fortune que tu vas m’apporter !
- A la liberté que j’ai acquise !

Le vendeur regarda Archibald d’un drôle d’air, la liberté, ce neko lui semblait par moments étrange, Archibald lui venait de commencer son verre qu’il but d’une trempe, le vendeur leva un sourcil puis le resservit sans rien lui dire, Archibald le remercie et but le second verre, il regarda le vendeur et lui dit alors :

- Vous savez, on m’avait dit de vous que vous étiez peu recommandable, mais en fait vous êtes juste un gars qui veut faire des affaires,
- Exact, mais il ne faut pas croire tout ce qu’on te dis, tu sais, regardes les autres nekos. Ils sont là car personne ne peut les héberger ou bien parce qu’ils n’ont pas encore de maître.
- Oui, moi aussi vais-je devoir avoir un maître ?
- Oui, mais toi on m’a demandé de ne pas te mettre en cage, mais cela m’ennuie un peu je dois dire
- Pourquoi ?
- Les autres neko te regardent déjà d’un mauvais œil, je ne voudrais pas empirer les choses

Archibald se retourna pour regarder les autres nekos, ceux-ci le regardaient effectivement d’un mauvais œil, Archibald s’efforça de faire comme si de rien était, il se retouran vers le vendeur, et dit :

- Alors mettez-moi en cage, juste pour la formalité, moi tant que je suis nourris…

Le vendeur acquiesça, il dit à Archibald de le suivre, il lui montra les cage argentée qui se trouvait à l’entrée du magasin, elle semblaient là pour les nekos qui se comportaient bien au vus de la différence, ici ils n’avaient pas de blessures, il ne criaient pas, il se reposaient calmement. Le vendeur indiqua une cage à Archibald, elle se trouvait à peine à quelque mètres de la porte, Archibald y entra à quatre patte, sa clochette sonna il s’assit et regarda le vendeur, celui-ci ferma la porte, il mit le cadenas.

- Tout est en ordre

Le vendeur mit un pancarte sur la cage, Archibald ne pouvait pas la lire de la ou il se trouvait, dessus était écrit :
Spoiler:
 

Le vendeur s’éloigna, il alla hurler pour que les nekos du fond cessent leur raffut, laissant seul Archibald.

Le vendeur s’avança vers la cage, Archibald était presque endormit

- Tiens, j’avait oublier ta valise, j’ouvre et je te la passe.

Archibald se mit au fond de la cage, c’était étroit pour lui et sa valise, mais tant bien que mal il s’y incarcéra, se posant sur sa valise, il s’endormit, mais il savait que la nuit serait courte, il regarda sa montre, une montre noire sans aiguille, il était passer onze heures du soir.

Le lendemain, le magasin ouvrit, on était lundi et c’étaient les soldes en ce moment.


ma demande de maitresse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xtrem-animes.com/xa/
 
Arrivée en ville, arrivée en cage. [PV : voir ma demande]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hi Miami !
» Arrivée dans une nouvelle ville.
» Arrivée à la ville-lumière
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤Neko Kainushi¤ :: Quartier Sud. :: L'animalerie.-
Sauter vers: